à Lourmarin, quatre candidats de droite s’engagent à défendre la souveraineté de la France

Pécresse, Ciotti, Juvin et Barnier ont participé aux quatrièmes universités d’été d’Oser la France, samedi à Lourmarin. Une rentrée politique où l’on a beaucoup parlé aussi du «cas» Zemmour…

De notre envoyé spécial à Lourmarin.

Julien Aubert a réussi à rassembler quatre candidats à la présidentielle sur cinq à Lourmarin, dans le cadre des quatrièmes universités d’été de son mouvement «Oser la France». Valérie Pécresse, Éric Ciotti, Philippe Juvin et Michel Barnier ont accepté l’invitation du député LR du Vaucluse, en sachant que ce rendez-vous amical était aussi un examen de passage sur une question jugée essentielle par près de 350 militants réunis samedi: la souveraineté de la France.

Xavier Bertrand, cinquième candidat en tête dans les sondages, était absent. Quant à Eric Zemmour, qui n’est pas encore candidat, sa présence avait été envisagée mais Julien Aubert a expliqué qu’il n’avait pas été invité puisqu’il avait «refusé de participer à une procédure de rassemblement».

Zemmour «écouté» par la droite

«J’ai défendu l’idée qu’il fallait qu’il participe à la primaire, ce qui ne signifie pas qu’il serait mon candidat», a poursuivi le parlementaire, avant de juger le journaliste «trop obnubilé par l’identité,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages