30 personnes jugées lundi à Pointe-à-Pitre

La Guadeloupe est secouée depuis une semaine par un mouvement ayant pour origine la contestation de l’obligation vaccinale des soignants et qui a dégénéré en crise sociale, émaillée de violences.

Trente personnes seront jugées lundi 22 novembre en comparution immédiate à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, soupçonnées d’avoir participé aux violences urbaines de ces dernières nuits, a indiqué dimanche soir le procureur de la République, Patrick Desjardins.

Quelque 21 personnes ont été déférées au cours du week-end devant le parquet et seront jugées en correctionnelle. Vingt d’entre elles ont été incarcérées au centre pénitentiaire de Baie Mahault et seront jugées dès lundi en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre, a-t-il précisé dans un communiqué. Douze autres personnes sont toujours en garde à vue au commissariat de Pointe-à-Pitre et dix d’entre elles seront déférées demain matin pour être, elles aussi, jugées en comparution immédiate, selon la même source.

À VOIR AUSSI – En Guadeloupe, d’importants dégâts après des manifestations contre le passe sanitaire

«Jets de pierres»

En Basse-Terre, deux personnes ont été présentées pour violences en réunion sans ITT contre un escadron sur le barrage de Sapotille (sur la commune de Basse-Terre) et seront jugées mardi après des «jets de pierres», a indiqué à l’AFP Xavier Sicot, procureur de la République de Basse-Terre. Elles ont été placées en détention provisoire. Il s’agit d’une femme, par ailleurs poursuivie pour «outrage» et d’un homme, également poursuivi pour «entrave à la circulation». Deux gardes à vue étaient aussi en cours après les vols commis à Basse-Terre la nuit précédente, selon la même source.

La Guadeloupe est secouée depuis une semaine par un mouvement ayant pour origine la contestation de l’obligation vaccinale des soignants et qui a dégénéré en crise sociale émaillée de nombreuses violences.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages