108 morts en 24 heures, 97.579 nouveaux cas

LE POINT SUR LA SITUATION – Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : Le Figaro fait le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

Shenzhen relâche le confinement pour ménager l’économie, le vaccin du laboratoire Valneva disponible «probablement en mai», Pfizer accorde des licences pour la fabrication de traitements génériques anti-Covid… Le Figaro fait le point ce vendredi 18 mars sur les dernières informations liées à la pandémie de Covid-19.

108 morts en 24 heures, 20.518 personnes hospitalisées

108 personnes sont mortes du Covid ce vendredi 18 mars, selon le bilan quotidien de Santé publique France. 20.518 patients sont actuellement hospitalisés, dont 1182 arrivés ces dernières 24 heures. 1674 malades sont traités en services de soins critiques.

Les laboratoires ont enregistré 97.579 cas de contaminations en 24 heures. La moyenne quotidienne sur sept jours, qui lisse les à-coups journaliers, est en augmentation, elle s’établit vendredi à 82.356 contre 78.759 la veille.

Les autorités sanitaires se distinguent du gouvernement sur la 4e dose

La quatrième dose de vaccin anti-Covid doit être proposée aux personnes de plus de 65 ans les «plus à risque», ont estimé vendredi les autorités sanitaires françaises, se distinguant du gouvernement qui l’a ouverte à tous les plus de 80 ans.

La Haute autorité de santé (HAS) s’est prononcée dans un communiqué pour «une seconde dose de rappel pour les personnes de plus de 65 ans les plus à risque de forme sévère de la maladie et qui le souhaitent». L’idée d’une seconde dose de rappel, généralement qualifiée de «quatrième dose», est évoquée depuis plusieurs mois, face à l’essor du variant Omicron qui est particulièrement contagieux et résiste en partie aux vaccins existants.

Le vaccin du laboratoire français Valneva disponible «probablement en mai »

Bientôt un premier vaccin anti-Covid français sur le marché ? Le sérum développé par le laboratoire Valneva, basé à Saint-Herblain, près de Nantes, devrait être livré en Europe, dont la France, «probablement en mai», a déclaré jeudi soir son directeur général Franck Grimaud sur Franceinfo. «On espère pouvoir avoir fin avril l’enregistrement final de la part de l’Agence européenne du médicament», a-t-il indiqué, pour de «premières livraisons aux États membres quelques semaines plus tard».

En Chine, Shenzhen relâche le confinement pour ménager l’économie

Face à l’économie qui tousse, la Chine relâche la pression: la métropole technologique de Shenzhen (sud) a ordonné la levée partielle vendredi du confinement anti-Covid, notamment dans son port, l’un des plus grands du monde et vital pour le commerce. La décision de la ville de 17,5 millions d’habitants, située aux portes d’Hongkong, survient alors que le président Xi Jinping a appelé la veille à «minimiser» l’impact des mesures de prévention sur l’économie chinoise.

La Chine connaît sa pire flambée épidémique depuis près de deux ans, avec plusieurs milliers de nouveaux cas positifs quotidiens ces derniers jours, répartis dans une vingtaine de provinces, soit les deux tiers que compte le pays. En réaction, les autorités ont confiné plusieurs dizaines de millions de personnes dans le pays de 1,4 milliard d’habitants. Le ministère de la Santé a encore fait état vendredi de 4365 infections la veille – dont 105 à Shenzhen. La cité méridionale, qui rassemble des milliers d’usines de grands noms de la technologie, avait été placée dimanche en confinement total après le dépistage de cas de Covid-19, liés à l’épidémie qui fait rage à Hongkong.

» VOIR AUSSI – Chine: les cas de Covid-19 au plus haut depuis deux ans

Moderna demande aux États-Unis d’autoriser une deuxième dose de rappel contre le Covid-19

Moderna a annoncé jeudi avoir demandé à l’agence américaine des médicaments (FDA) d’autoriser une dose de rappel supplémentaire de leur vaccin contre le Covid-19 pour tous les adultes. La requête déposée concerne «les adultes de 18 ans ou plus qui ont reçu une première dose de rappel», a indiqué l’entreprise dans un communiqué.

L’annonce intervient quelques jours après celle de Pfizer et BioNTech, qui ont déclaré mardi avoir demandé l’autorisation d’une deuxième dose de rappel, mais uniquement chez les personnes de 65 ans et plus. Moderna a choisi d’inclure tous les adultes de plus de 18 ans pour «offrir de la flexibilité» aux autorités sanitaires qui devront déterminer «l’utilisation appropriée» de cette dose, par exemple pour les personnes âgées ou ayant des comorbidités, a précisé l’entreprise.

Pfizer accorde des licences pour la fabrication de traitements génériques anti-Covid

Le laboratoire américain Pfizer a conclu des accords de licence sous l’égide des Nations unies, avec trente-cinq laboratoires, leur permettant de fabriquer une version générique et moins coûteuse de son traitement contre le Covid-19, a-t-il annoncé.

Aux termes d’un accord conclu avec le laboratoire américain en novembre, le Medicines Patent Pool (MPP)- une organisation internationale soutenue par les Nations unies et basée à Genève – a cédé des licences à 35 laboratoires qui vont produire un traitement oral, le «nirmatrelvir», contre le Covid-19, pour approvisionner 95 pays pauvres. Ces accords «vont donner à des patients nécessiteux à travers le monde accès à un traitement oral contre la Covid-19», s’est félicité le PDG de Pfizer, Albert Bourla.

Parmi les 35 laboratoires associés à cette initiative 19 sont indiens et 5 chinois, a précisé MPP. Les autres licences se répartissent entre le Bangladesh, le Brésil, la République dominicaine, la Jordanie, Israël, le Mexique, le Pakistan, la Serbie, la Corée du Sud et le Vietnam.

» VOIR AUSSI – Qu’est-ce que le Paxlovid?

Les Samoa confinées après un premier cas de transmission locale

La nation insulaire des Samoa, dans le Pacifique, a fermé ses frontières vendredi et se prépare à un confinement national après la détection d’un premier cas de transmission locale de coronavirus. «Toutes les écoles resteront fermées, (…) tout comme les églises et les autres services, à l’exception des services essentiels», a déclaré la première ministre Fiame Naomi Mata’afa dans un discours à la nation jeudi soir, ajoutant que les rassemblements publics seront également interdits. Une femme de 29 ans a été testée positive au Covid-19 jeudi sur l’île principale d’Upolu alors qu’elle se préparait à se rendre aux Fidji, selon la première ministre.

Thaïlande : fin des tests de dépistage obligatoires avant le voyage

La Thaïlande va dispenser les voyageurs internationaux de présenter un test Covid-19 négatif avant de monter dans un avion à destination du pays, a annoncé vendredi le gouvernement. À partir du 1er avril, l’obligation de présenter un test de dépistage négatif de moins de 72 heures sera supprimée et les visiteurs vaccinés seront simplement testés à leur arrivée en Thaïlande, a déclaré Taweesin Visanuyothin, porte-parole du groupe de travail Covid-19 du royaume.

Les restrictions sur les voyages ont tenu la Thaïlande largement à l’abri du coronavirus dans les premiers stades de la pandémie, mais elles ont plongé dans la crise une industrie touristique cruciale pour l’économie du pays. La Thaïlande enregistre actuellement environ 25.000 nouveaux cas de Covid par jour, alors que le variant Omicron se propage dans le pays, mais les autorités espèrent que ce nombre diminuera pour pouvoir passer à une phase «postpandémique» à partir de juillet.

Pays-Bas : un opposant aux mesures anti-Covid reste derrière les verrous

Un influent opposant aux mesures anti-Covid-19 aux Pays-Bas suspecté d’avoir incité à commettre des infractions pénales restera au moins deux semaines supplémentaires derrière les verrous, a indiqué le parquet vendredi. Willem Engen, un professeur de danse à la tête du groupe Viruswaarheid (Vérité sur le virus) opposé aux mesures sanitaires, a été interpellé mercredi à Rotterdam après que plus de 22.000 personnes ont signé une plainte contre lui.

L’homme de 45 ans a été impliqué dans plusieurs affaires judiciaires contre le gouvernement néerlandais depuis le début de la pandémie et est devenu l’un des plus influents opposants aux mesures anti-Covid. Le suspect a partagé sur les réseaux sociaux des publications qui ont «conduit d’autres personnes à commettre des infractions pénales ou à inciter d’autres personnes à le faire», a déclaré le parquet. «Il restera en détention pendant les deux prochaines semaines», a-t-il ajouté dans un communiqué.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages