108.832 nouveaux cas en 24 heures, 145 morts dans les hôpitaux français

LE POINT SUR LA SITUATION – Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : Le Figaro fait le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

Rebond épidémique en France, Israël qui découvre un nouveau variant, Pfizer demande aux États-Unis d’autoriser une deuxième dose de rappel … Le Figaro fait le point ce mercredi 16 mars sur les dernières informations liées à la pandémie de Covid-19.

20.757 patients hospitalisés en France

145 personnes sont mortes du Covid ce mercredi, selon le dernier bilan de Santé publique France. La pression sur les hôpitaux continue de se réduire. 20.757 patients sont actuellement hospitalisés (contre 20.918 mardi), dont 1313 personnes arrivées ces dernières 24 heures. 1728 malades sont traités en services de soins critiques, contre 1783 la veille. 108.832 nouveaux cas ont également été détectés lors des dernières 24 heures, contre 116.618 la veille.

Olivier Véran défend la levée des restrictions malgré le rebond épidémique

L’essentiel des restrictions anti-Covid ont été levées lundi en France. Mais la longue cinquième vague de l’épidémie, en décrue depuis quelques semaines, est repartie à la hausse depuis plusieurs jours, avec un rebond des contaminations. Les autorités de santé ont ainsi recensé plus de 116.000 cas en 24 heures (contre 80.000 il y a deux semaines), selon les données publiées mardi. «Oui, nous avons pris la bonne décision», a déclaré Olivier Véran, interrogé sur Franceinfo. «On savait qu’il y avait un risque de rebond, on le constate, et il n’est pas d’ailleurs que français».

«Ce qui est important à comprendre, ce que nous disent le Conseil scientifique et les modèles de l’Institut Pasteur, c’est qu’effectivement, ça va monter pendant 10-15 jours, probablement jusqu’à la fin mars. On risque d’atteindre 120.000-150.000 contaminations par jour, et ensuite, on s’attend à une décroissance», a ajouté le ministre. «Le plus fondamental, c’est que la charge hospitalière (…) sera contenue», a-t-il affirmé. Il n’y a «pas de risque de saturation des hôpitaux», selon lui.

À VOIR AUSSI – Covid-19: est-il raisonnable de lever le passe vaccinal ?

Inquiétude à l’OMS face à la reprise des cas de Covid

«Au cours de la semaine dernière, nous avons constaté une augmentation de 8% des cas détectés, avec plus de 11 millions de cas signalés à l’OMS, et ce malgré une réduction significative des tests de dépistage dans le monde», a déclaré l’experte de l’OMS Maria Van Kerkhove, en conférence de presse. Celle qui est charge de la lutte contre le Covid-19 à l’OMS depuis son apparition fin 2019 estime que la recrudescence du nombre de cas est le résultat d’une «combinaison de facteurs». La vague d’infections est en grande partie alimentée par le sous-variant BA.2 d’Omicron, qui déjà supplante son frère BA.1 dans certains pays. Sans conteste, BA.2 «est le variant le plus contagieux du virus SARS-CoV-2 que nous ayons vu jusqu’à maintenant», a insisté Maria Van Kerkhove. À cela vient s’ajouter la levée des mesures sanitaires prises contre le Covid dans de nombreux pays, qui donne au virus «l’occasion de se propager», ainsi qu’une couverture vaccinale incomplète dans de nombreuses régions du monde.

Israël dit avoir découvert un variant «inconnu » combinant BA.1 et BA.2

Le ministère israélien de la Santé a annoncé mercredi avoir détecté deux cas de contamination à un variant non identifié du coronavirus, sans gravité apparente et qui combine les sous-variants BA.1 et BA.2. «Ce variant n’est pas encore connu dans le monde et les deux cas ont été découverts grâce à des tests PCR effectués à l’aéroport Ben Gourion à l’entrée en Israël», indique un communiqué du ministère. «Les personnes contaminées ont présenté de légers symptômes de fièvre, maux de tête et de douleurs musculaires et n’ont pas nécessité de soins médicaux particuliers», poursuit-il.

Pour le chef de la stratégie anticovid du gouvernement israélien, Salman Zarka, «le phénomène des variants combinés est bien connu» et «à ce stade, nous ne sommes pas inquiets (par le fait que le nouveau variant puisse conduire à des cas graves», a-t-il déclaré à la radio militaire israélienne. Au moment où les cas de contamination augmentent de nouveau à travers le monde, le premier ministre israélien, Naftali Bennett, doit tenir une réunion mercredi avec des responsables du ministère de la Santé, a indiqué son bureau.

La Chine veut libérer des lits face à une flambée d’Omicron

La Chine s’activait mercredi pour libérer des lits hospitaliers, afin d’éviter aux hôpitaux d’être potentiellement submergés par une flambée de cas Omicron qui a déjà entraîné le confinement de dizaines de millions d’habitants. Le ministère de la Santé a fait état de 3290 nouveaux cas de Covid-19, dont 11 graves, répartis dans une vingtaine de provinces. Il s’agit d’une baisse sensible par rapport à mardi. Plusieurs confinements ont déjà été décrétés, notamment dans la province du Jilin (Nord-Est), où ont été recensés une grande partie des cas, et dans la métropole technologique de Shenzhen (Sud), peuplée de 17,5 millions d’habitants. Si ces chiffres sont très bas comparés à nombre de pays étrangers, ils sont élevés pour la Chine, où les autorités adoptent une stratégie zéro Covid, qui vise à limiter au maximum la survenue de nouveaux cas.

À VOIR AUSSI – Face à la montée des cas d’infection au Covid-19 en Chine, un hôpital temporaire mis en place dans la province de Jilin

Pfizer demande aux Etats-Unis d’autoriser une deuxième dose de rappel

Pfizer et BioNTech ont annoncé mardi avoir demandé à l’agence américaine des médicaments d’autoriser une dose de rappel supplémentaire de leur vaccin contre le Covid-19 chez les personnes de 65 ans et plus. Cette demande est faite sur la base de données venant d’Israël et analysées au moment où le variant Omicron circulait à grande échelle, a indiqué l’alliance des compagnies américaine et allemande, dans un communiqué. Ces données montrent, selon Pfizer et BioNTech, qu’«une dose de rappel supplémentaire de vaccin à ARN messager augmente l’immunogénicité» – la capacité à provoquer une réaction immunitaire – «et réduit les taux d’infections confirmées et de maladies graves». Les compagnies ont donc demandé une autorisation d’utilisation d’urgence à la FDA, l’agence américaine des médicaments.

Brevets sur les vaccins anti-Covid: l’OMC salue un premier compromis

Un compromis en vue d’une dérogation aux droits de la propriété intellectuelle sur les vaccins anti-Covid a été trouvé entre quatre acteurs majeurs de la fabrication, a avancé l’OMC, appelant à convaincre les autres pays membres. Notant que les détails du compromis ne sont pas encore tous réglés, la cheffe de l’Organisation mondiale du commerce Ngozi Okonjo-Iweala a souligné mercredi les «progrès décisifs accomplis» par l’Union européenne, les États-Unis, l’Inde et l’Afrique du Sud «au sujet d’une dérogation à l’Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce pour la production de vaccins contre la Covid-19».

«C’est un grand pas en avant et ce compromis est le résultat de nombreuses heures de négociations longues et difficiles», a-t-elle affirmé. Quelques heures auparavant, Adam Hodge, porte-parole de la représentante américaine au Commerce, avait annoncé «un compromis ouvrant la voie (…) vers un résultat concret et significatif». Tout en soulignant – comme plusieurs autres observateurs – que des consultations sur le texte, qui n’a pas encore été publié, étaient encore en cours.

À VOIR AUSSI – Big Bang Santé 2021: faut-il rendre publics les brevets de vaccins ?

Plus de 6 millions de morts

La pandémie a fait officiellement au moins 6.041.660 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP lundi à 11h00 GMT. Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (966.380), devant le Brésil (655.585), l’Inde (515.877) et la Russie (361.344). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages