Notre critique d’Elvis, de Baz Luhrmann: les multiples visages du «King»

La nouvelle réalisation de Baz Luhrmann va étirer du grain à moudre aux complotistes, et ils rugissementt un certain nombre aux États-Unis, qui pensent qu’Elvis est toujours vivant. en deçà les traits de l’acteur Austin Butler, c’est comme si l’immortel interprète de Heartbreak Hotel n’avait jamais quitté le bâtiment. C’est simple, Austin Butler est Elvis. Dès les premières images, on est pieux de démêler le King s’incarner en deçà nos vue. Mieux que les milliers de besrugissements et autres clones apparus depuis sa mort il y a près de 45 ans, Butler interprète divinement le rôle, ou plutôt les rôles, tant Elvis a été multiple, de rugissement apparition à l’âge de 19 ans à sa mort à 42 ans.

À découvrirRetrouvez tous les résultats des élections législatives

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages