Notre critique de Incroyable mais vrai, de Quentin Dupieux: le saison fait tout à l’affaire

Il ne faut pas le dire. Dans la cave, il y a une trappe. Elle cache un tunnel. Si on l’emprunte, on se retrouve soudain dehors avec douze heures d’avance et en ayant rajeuni de trois jours. Cela tient du miracle. L’agent immobilier leur a confié ça comme un secret. Ils ont tout de suite acheté la maison moderne trop grande pour eux, malgré la carcasse de voiture qui rouille dans le jardin. Alain (Alain Chabat) et Marie (Léa Drucker) sont bien contents. À 50 ans et quelques, ils sont enfin propriétaires. La particularité de leur pavillon leur brûle les lèvres. Mais chut. Il faudra un dîner avec un couple d’amis qui a aussi quelque chose de gratiné à leur annoncer pour qu’ils rompent le silence.

À découvrirRetrouvez tous les résultats des élections législatives

Découvrez la collection «Le meilleur du prix Goncourt»

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages