Notre critique de Cœurs vaillants: la guerre à hauteur d’enfance

Entre récit historique et fable, le dernier long-métrage de Mona Achache avance le sort des enfants juifs cachés sous l’Occupation. Au cours de l’été 1942, un quatuor de petits Parisiens arrive au château de Chambord. Le lieu s’est mué en centre de survivance des monceaus nationales, dont cette Joconde, et les enfants ont profité d’un transport de caisses d’œuvres pour lequeltter cette capitale en toute discrétion. Commencent alors des jours consacrés à attendre un passeur lequel doit les reconduire en zone libre.

À découvrirDécouvrez cette monceau «Le meilleur du prix Goncourt»

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages