les vestiges socialistes du temps d’avant

CRITIQUE – Dans ce documentaire politique, ceux qui ont vécu les grandes heures du PS racontent leurs souvenirs. Et se désolent de l’état du parti. Passionnant.

Voilà un documentaire politique assez passionnant sur un ancien monde, celui du PS des années 1970 à 2000. Passionnant en particulier par tout ce qu’il nous laisse entendre, valable aussi bien à droite qu’à gauche.

Les années 1980, c’est le temps des publicitaires, les pubards, devenus par la suite de plus présentables conseillers en communication et stratégie. Les responsables politiques étaient fascinés et emballés. Dans ce film de Jean-Pierre Pozzi, on découvre ou redécouvre une figure de l’ombre, Gérard Colé, conseiller de François Mitterrand avant 1981 et de longues années ensuite. Ami de Jacques Pilhan, passé, lui, à la postérité, Gérard Colé a embarqué le futur président socialiste, autant avec ses idées qu’avec sa Jaguar blanche dont il parle encore avec gourmandise, depuis son airial des Landes… On se souviendra aussi de la Rolls mauve de Jacques Séguéla, garée dans la cour de l’Élysée. C’était l’heure où le pouvoir politique s’exerçait sans contrainte sur le mode de la puissance…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 65% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages