Les deux Alfred, double dose d’humour sur Canal +

CRITIQUE – À la manière de Jacques Tati, Les frères Podalydès misent tout sur la douceur et la poésie dans un monde de brutes uberisé. Une savoureuse comédie sur deux hommes ringardisés par la société ultra-connectée. A ne pas manquer ce mardi 8 mars à 21h10 sur Canal + et sur MyCanal.

Il est au chômage, ce qui est assez commun. Sa femme est sous-marinière, ce qui est moins banal. Alexandre l’a trompée. Grosse erreur. Elle part en mission et il a deux mois pour lui prouver qu’il peut s’occuper de leurs deux fils et éviter le divorce. Son banquier le harcèle. En face, il utilise des euphémismes («Nous sommes ponctuellement séparés»). Son dernier job consistait à être sous-directeur d’une entreprise d’enluminures (traduire: imprimeur).

Sandrine Kiberlain incarne une femme odieuse à souhait

Aubaine, une boîte accepte de le tester. Problème, la règle dans cette start-up 2.0 y est de ne pas avoir d’enfants. Alors Alexandre jongle avec les horaires, planque les doudous (les singes en peluche qui donnent leur nom au film), masque son fond d’écran. Chez lui, lors des visioconférences, il cache les jouets dans le frigo, arrache les dessins aux murs. Heureusement qu’il a rencontré à la crèche un hurluberlu qui s’appelle Arcimboldo, dont la tâche se résume à récupérer des drones sur les trottoirs. Dans cette société de pointe (The Box)…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages