Le Vieux Fusil, Les Grandes Gueules… Les aventures musicales de François de Roubaix

Le compositeur, disparu dans un accident de plongée en 1975 à 36 ans, aura reçu deux César à titre posthume. Un coffret vinyle regroupe toute l’œuvre de cet Ennio Morricone français.

Il suffit d’écouter les notes mélancoliques du Vieux Fusil pour comprendre que l’histoire d’amour entre Philippe Noiret et Romy Schneider sera marquée du sceau du drame. La musique est signée François de Roubaix, une belle âme d’aventurier partie trop jeune, à 36 ans, dans les abysses de l’océan Atlantique. Durant une décennie de création, en autodidacte de génie, un peu comme Ennio Morricone l’a fait pour les westerns de Sergio Leone, il aura rythmé les histoires d’homme et d’amitié de Robert Enrico (Les Grandes Gueules, Les Aventuriers) et de José Giovanni (Dernier Domicile connu, La Scoumoune). Tous ces films racontèrent la fraternité, le destin, la quête d’un bonheur qui souvent s’enfuit. Tout cela n’est pas oublié. Et aujourd’hui, telle une résurrection attendue, Universal Music vient de ressortir les œuvres musicales complètes de François de Roubaix dans un magnifique écrin composé de cinq vinyles.

L’art de ce compositeur aventurier, Jazzman et multi-instrumentiste autodidacte qui…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages