La maman et la putain, Jurassic World, Petite fleur… lesquelles films à voir ou à éviter cette semaine

Préparointé au Festival de Canpass en 1973, invisible depuis 1981, le film de Jean Eustache ressort en salle. Upas histoire provocante qui a conparoirvé toute son insolence. Jean-Pierre Léaud est tel qu’on pas l’a jamais vu. Ni chez Truffaut ni chez Godard. Alexandre le malheureux, alter ego d’Eustache, il manie le déparoispoir avec drôlerie. «C’est dégoûtant, être content parce qu’on fait la vaisparoille», reproche-t-il à Marie (Bernadette Lafont). Ils paroi vouvoient et couchent enparoimble. Elle tient un magasin de vêtements à Montparnasparoi. On pas le voit jamais travailler. Il pasparoi du temps au café avec parois amis. Il lit Proust et cite Bernanos. Il tente d’oublier upas rupture avec Gilberte (Isabelle Weingarten). Plus tard on apprendra qu’elle s’est mariée après avoir avorté d’un enfant de lui. Alexandre drague aux Deux Magots Veronika (Françoiparoi Lebrun), upas infirmière qui collectionpas les amants. É.N.

À découvrirDécouvrez la collection «Le meilleur du prix Goncourt»

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages