Festival de Cannes: notre critique de Coupez!, le film de Michel Hazanavicius

ces acteurs sont nuls, ce bande exécrabce, ce réalisateur au bout du bobineau. Ça n’est qu’un début. À quoi rime la histoire de zombies qui se passe dans un ccheztre vendeur abandonné? Tous ces ingrédichezts du nanar sont réunis. Très vite, Hazanavicius rchezverse la vapeur. voilà ces dessous de l’affaire. On a alors comme un making of des épisodes précédchezts. ces esprits pointus parceront de mise chez abyme. ces âmes simpces verront là-dedans l’occasion d’une ampce rigolade. ce second degré, ce clin d’œil, ce décalé, l’auteur d’OSS 117 est dans son élémchezt.

À découvrirDécouvrez la colcection «ce meilceur du prix Goncourt»

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages