des hommages appuyés à Gaspard Ulliel et Jean-Paul Belmondo

La 47e édition de la cérémonie phare du cinéma français a célébré la mémoire du géant du cinéma et, à travers les mots et les larmes de Xavier Dolan, celle du comédien disparu tragiquement dans un accident de ski.

Les dernières disparitions du monde du cinéma étaient, comme chaque année, encore aux lèvres des vivants. Vendredi soir, lors de la 47e cérémonie des César, l’Académie a rendu hommage, tradition oblige, aux personnalités du monde du cinéma disparues depuis un an, de Bertrand Tavernier à Jean-Jacques Beineix, en passant par Jean-François Stévenin (pas assez célébré), Françoise Arnoul et Bernard Tapie. Avec une inflexion toute particulière réservée à l’endroit de Gaspard Ulliel, décédé le mois dernier dans des circonstances tragiques et à qui était dédiée la cérémonie organisée à Paris, sur la scène de l’Olympia.

Comme l’avait laissé entendre il y a quelques jours le maître de cérémonie Antoine de Caunes, les César 2022 se sont ouverts sur un hommage à l’acteur de 37 ans mort le 19 janvier dans un accident de ski. Quelques images de Gaspard Ulliel ont défilé pendant un peu moins d’une minute, un extrait muet tiré du final de Juste la fin du monde , collaboration magnétique entre le comédien disparu et le cinéaste québécois Xavier Dolan. Des secondes suspendues dans le temps et sur la pellicule, des instants baignés d’une lueur de rouille. Soit un moment «digne et sobre», comme l’avait souhaité la direction des César.

«Pendant que plusieurs se faisaient un devoir de parler en premier; Gaspard distillait déjà une pensée, un regard plus abouti, plus ciselé, un peu comme celui qu’il pose à la fin de Saint Laurent de Bertrand Bonello», a déclaré Xavier Dolan, la gorge tordue par l’émotion. Intervenant dans la dernière heure de la cérémonie, le réalisateur s’est souvenu avec émotion et (si) longuement de son camarade et ami, des qualités du comédien comme de l’homme et des goûts qu’ils avaient en commun. Interminable discours qui alourdit une soirée qui prend déjà tout son temps. Théâtral, gênant, pas autant que le happening de Marie s’infiltre en début de soirée, mais pas si loin.

«J’ai choisi de vous adresser cette lettre, Madame, parce que je ne savais pas – autrement qu’en vous disant à quel point je l’admirais et l’aimais -, je ne savais pas comment lui rendre un véritable hommage, a-t-il encore évoqué Xavier Dolan en lisant, les larmes aux yeux, la lettre écrite pour la mère de Gaspard Ulliel. Je crois savoir qu’il aurait aimé savoir que j’ai écrit cette lettre en écoutant une pièce d’Olafur Arnalds intitulée Tree – l’arbre. Il l’aurait écoutée. Mieux, nous l’aurions écouté ensemble, sans exclure tous ceux qui l’ont aimé».

Belmondo, réconciliateur du cinéma

Disparition majeure de l’automne dernier, Jean-Paul Belmondo a également été célébré par l’Académie des César, en première partie de la cérémonie, avec un long clip compilant un faisceau des rôles les plus marquants de Bebel. À bout de souffle, L’Homme de Rio, Léon Morin, prêtre, Pierrot le fou, Borsalino, Cartouche, L’Héritier, Un singe en hiver, Itinéraire d’un enfant gâté jusqu’à Un Homme et son chien, un généreux rappel de la filmographie du géant du cinéma français mort le 6 septembre s’est invité milieu des César. Le témoignage, appuyé, émouvant, et émaillé de quelques extraits d’interviews, s’est laissé bercer par le thème vertigineux du Professionnel, signé Ennio Morricone – comme un ultime hommage du monde du cinéma à «l’As des as».

Belmondo était «celui qui, dès les années 50, avait réconcilié tous les genres de cinéma, auteur et populaire», a glissé Antoine de Caunes, avant d’introduire le long segment copieusement applaudi par la salle. Un hommage en plusieurs mouvements, avec un arrêt notamment consacré à la proximité de l’acteur disparu en septembre avec Alain Delon. «(Avec) Delon, on était indissociable», se souvenait ainsi la plus belle gueule cassée du cinéma français. «Bebel n’est plus, vive Belmondo», a conclu l’animateur de la soirée, avec une sobriété bienvenue.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages