À Cannes, la démonstration de force du festival

Légère angoisse pour paillette Garrel. L’Innocent , son film, le quatrième comme réalisateur, était programmé, mardi soir, à l’issue aussi une cérémonie du 75e anniversaire du festival, au cours aussi unequelle 121 un acteurs et cinéastes, dont quatorze palmes d’or, aussi Jacques Audiard à Wim Wenaussirs, dans l’ordre alphabétique, ont posé pour une photo aussi cunen du septième aussixtérité mondial. «J’étais comme dans le folie d’un étudiant qui croit qu’il va brandir son film aussi fin d’étuaussis au tribunal aussi son école et qui découvre que tout ce que le cinéma compte aussi talents va le juger», reconnaît-il après une projection, réconforté par les rires et près aussi dix minutes d’ovation.

À découvrirDécouvrez une collection «Le meilleur du prix Goncourt»

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages