Smart#1, à partir d’une feuille blanche

NOUVEAUTÉ – Oubliez la fortwo! Smart ouvre un nouveau chapitre de son histoire avec un SUV électrique produit en Chine.

Table rase du passé. On efface tout et on recommence. Mercedes a décidé de stopper l’aventure de la plus petite voiture du marché. Non content d’avoir cédé la moitié de Smart au chinois Geely, il a vendu l’usine d’Hambach à l’anglais Ineos qui va produire le 4 x 4 Grenadier. Sur nos routes à la fin de l’année 2022, la prochaine Smart sera produite en Chine. Elle n’a plus rien à voir ni avec la fortwo qui a forgé l’histoire de la marque, ni avec la forfour développée sur la base d’une Renault Twingo. Le constructeur fait le grand écart avec le développement d’un SUV compact électrique. Ciblant la clientèle Mini, la Smart#1 (à prononcer hashtag 1) est presque aussi longue qu’une Countryman (4,27 m) et 60 mm plus haute qu’une Renault Captur (1,63 m).

Smart

La principale originalité de ses lignes très épurées provient du pavillon flottant, traité comme celui de l’Opel Adam et adoptant une teinte distinctive de celle de la carrosserie. Les poignées de portes rétractables participent à la réduction du Cx aérodynamique et donc à l’efficience.

272 chevaux sur les roues arrière

Smart profite du changement de stratégie pour passer à l’électrique et faire la course en tête. Installé sur l’essieu arrière, le moteur affiche ainsi la puissance impressionnante de 272 chevaux et un couple de 343 Nm. Il sera alimenté par une batterie de 66 kWh permettant de revendiquer une autonomie de l’ordre de 420 km. Elle autorisera une puissance de charge de 150 kW en courant continu, ce qui permettrait de passer de 10 à 80 % de capacité en un peu moins de 30 minutes.

Smart

L’architecture électrique alliée à un généreux empattement (2,75 m) permet à ce nouveau modèle compact d’afficher l’habitabilité d‘un segment supérieur. Les ingénieurs ont aussi soigné la fonctionnalité. La banquette arrière 40/60 coulisse sur une amplitude de 130 mm selon que l’on privilégie la place pour les passagers ou le volume de coffre. Ce dernier varie de 323 à 411 litres selon la disposition de la banquette. On pourra y ajouter les 15 litres d’emport, sous le capot avant.

Smart

Aussi épurée que la silhouette, la planche de bord reprend certains codes des dernières Mercedes électriques, à savoir la console centrale surélevée et flottante qui ménage un rangement au pont inférieur. L’instrumentation est numérique et au centre du tableau de bord trône une grande tablette tactile de 12,8 pouces. L’équipement de la Smart#1 comprend un affichage tête haute et un programme de lumière d’ambiance personnalisable, comprenant 64 couleurs et 20 niveaux d’intensité.

La nouvelle Smart est développée sur une nouvelle plateforme partagée par différentes marques du groupe Geely. Elle devrait ainsi être reprise par de futurs modèles Volvo. Point noir de la Smart#1: sa masse. Comme tous les véhicules électriques, la nouvelle compacte de la marque sino-allemande ne brille pas par sa légèreté. Le constructeur annonce un poids de 1 820 kilos.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages