les points importants à vérifier avant d’acheter

Pneus, châssis, carrosserie… Mieux vaut bien inspecter le véhicule que l’on s’apprête à acquérir.

Le marché des voitures neuves faisant face à des pénuries, les modèles d’occasion ont le vent en poupe. Mais que vérifier face à un véhicule d’occasion qu’on s’apprête à acheter ? Outre les documents administratifs à exiger, il faut bien inspecter la voiture. Suivez le guide.

Les pneus

Ils doivent être identiques (dimension, marque) sur chacun des essieux. Une usure asymétrique peut révéler un problème d’amortisseur ou un défaut de géométrie, peut-être consécutif à un accident.

Les moquettes et tapis de sol

Au-delà de leur propreté, faites la chasse aux traces et odeurs d’humidité, annonciatrices de problèmes d’étanchéité. Soulevez chaque tapis, à l’avant comme à l’arrière. De l’humidité qui s’infiltre dans une voiture peut conduire à une défaillance des éléments électriques et électroniques, comme les airbags.

La peinture et la carrosserie

À la lumière du jour, recherchez des traces de ponçage ou, pire, la présence de mastic : elles témoignent d’anciennes réparations. Méfiance aussi si la peinture est neuve. A-t-elle été refaite pour dissimuler les signes d’un accident ? Scrutez aussi les bosses, déformations ou boursouflures.

Le châssis

La présence de points de corrosion doit vous alerter. Toute trace de rouille risque de s’aggraver et, à terme, d’entraîner une corrosion perforante. Les réparations sur cette partie du véhicule peuvent vous coûter très cher.

Les niveaux

Huile, liquide de refroidissement, liquide lave-glace : vérifiez tous les niveaux. S’ils ne sont pas corrects le jour du rendez-vous, ils peuvent montrer que la voiture n’a pas été bien entretenue.

Les voyants

Aucun voyant d’alarme ne doit évidemment signaler de défaut. L’ordinateur de bord peut vous indiquer la distance à parcourir avant le prochain entretien. Cette donnée doit être cohérente avec les informations mentionnées sur le carnet d’entretien.

Les fonctions électriques

Testez-les toutes : éclairage intérieur et extérieur, lève-vitres, climatisation (le froid doit sortir des aérateurs en quelques secondes, sans s’accompagner d’odeur) et chauffage, désembuage, essuie-glaces, warnings, autoradio…

Le moteur

Vérifiez a minima la présence de fuites d’huile. À l’arrêt, elles finissent par former des taches sous la voiture. Elles entraînent aussi des coulées visibles dans le compartiment moteur et engendrent souvent une odeur caractéristique d’huile brûlée. Cherchez également des traces de fuites ou de coulures au niveau des durites.

Prenez contact avec nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers messages