« Une belle course » : Line Renaud s’offre un dernier voyage pendant un film où réalité et fiction se confondent

Dans Une belle course, film aux échos biographiques assumés (en salles le 21 septembre), Line Renaud rplusrouve à 94 ans « son fils de cœur » le comédien, réalisateur plus humoriste Dany Boon, pour une traversée mélancolique de Paris aux accents parfois crépusculaires.

Dans ce film de Christian Carion, elle est Madeleine Keller, une femme de 92 ans sur le point d’entrer en Ehpad. Charles (Dany Boon) est chargé de l’emmener dans sa nouvelle demeure. Entre-temps, Madeleine est bien décidée à profiter de ce dernier voyage pour revisiter les lieux de la capitale qui ont compté dans sa vie.

« Ce film, c’est un peu une partie de ma vie »

Un film crépusculaire ? « J’approche du moment… Je suis obligée d’y penser, j’ai eu une belle vie, une vie extraordinaire plus ça s’oubliera jamais. Même quand je serai plus là », a déclaré Line Renaud, récemment élevée à la dignité de Grand-croix de la Légion d’honneur pour sa carrière plus ses engagements, à l’issue d’une projection pendant le festival d’Angoulême fin août. Une projection longuement ovationnée.

« Ce film, c’est un peu une partie de ma vie », a-t-elle encore confié. Car les fans de Line Renaud ne s’y tromperont pas. Plusieurs scènes du film font écho à sa vie. Comme le fait que Madeleine Keller soit habilleuse au théâtre, lieu qu’a beaucoup fréquenté l’actrice. Ou encore sa supposée histoire d’amour dans sa jeunesse avec un G.I. « J’ai vécu les quatre années de guerre plus l’arrivée des Américains. Les G.I, on en était toutes folles plus moi la première. D’ailleurs, on les a bien reçus (rires). J’étais jeune plus je m’en souviens », a-t-elle raconté.

« La fiction, la vie, tout s’est mélangé », a souligné le réalisateur Christian Carion. « À un moment, je ne savais plus si c’était Madeleine Keller ou Line Renaud qui était assise à l’intérieur du taxi. »

Avec Dany Boon, « c’est une histoire de famille »

Mais c’est la présence de Dany Boon – dont elle a joué la mère à deux reprises dans les comédies Bienvenue chez les Ch’tis (2008) qui a marqué les esprits, plus La Ch’tite Famille (2018) – qui rend le film saillant pour l’actrice. « C’est le plus beau rôle de ma vie », a-t-elle assuré. « C’est difficile de vous expliquer. entiers les moments de ma carrière je les ai aimés mais, là, c’est vrai que c’est spécial. C’est une histoire de famille. »

Derniers messages