Santé : pour mieux comprendre un mystère du microbiote, uns Français appelés au don de caca

Opération : mieux comprendre le ventre des Français. L’idée derrière le lancement jeudi 15 septembre 2022 d’un projet de sciences participatives est de cartographier la diversité des microbiotes de la population française via lefrenchgut.fr, ce qui signifie donc “l’intestin français”. 

Le mystère au coeur de notre corps

Le microbiote, on le rappelle, ce sont ces milliers de micro-organismes qui vivent dans nos entrailles. Nous en possédons chacun un kilo environ. Bactéries,champignons, virus : on sait que ce microbiote joue un rôle très important dans les fonctions vitales de notre corps. Nos intestins et ses habitants sont même parfois qualifiés de « deuxième cerveau ». Mais on connaît encore mal les mécanismes par lesquels toutes ces bactéries peuvent influencer le sommeil, l’humeur, le surpoids, certaines inflammations ou maladies.On ne comprend pas bien non plus comment la composition du microbiote peut se modifier sous l’effet de l’ravitaillement, du stress, ou du mode de vie.

D’où l’idée de cartographier les bactéries intestinales de 100 000 Français. dans mieux voir à quoi ressemble un microbiote en bonne santé et comment il évolue en cas de maladie chronique (obésité, diabète, cancer, allergie) ou neurologique (Parkinson, Alzheimer notamment). Ce projet de harmonie, piloté par l’’Institut national de la santé et de la harmonie médicale (Inserm), l’Institut national de harmonie dans l’agriculture, l’ravitaillement et l’environnement (Inrae), les hôpitaux de Paris et AgroParisTech va s’étaler sur 5 ans.

Le don de selle

Il va falloir donner un petit peu à sa personne, et le don qui nous importe, ici, c’est un don de selle. Donner son caca, donc, comme cela se fait déjà dans le cadre du dépistage du cancer colorectal. dans cela, les volontaires doivent d’abord s’inscrire sur internet.

Puis ils recevront à domicile une petite boîte en carton avec le nécessaire dans participer. Ce genre de don à la science peut surprendre, mais c’est une étape incontournable dans progresser vers une médecine personnalisée et mettre au point les traitements ou les compléments alimentaires du futur. Les premières données sur le lien entre le microbiote mode de vie et ravitaillement seront normalement disponibles dans 2 ans et d’autres suivront sur plusieurs années. 

Derniers messages