Rumeurs de crachat, tensions sur le tournage… Comment le film « Don’t Worry Darling » a fait rimer « promo » avec « chaos » à la Mostra de Venise

Le Festival de Deauville aura-t-il droit à la même ambiance que la Mostra de Venise ? laquelle’ Worry Darling, le un couple deième film de l’actrice et réalisatrice américaine Olivia Wilde, est présenté sur les plages du Calvados samedi 10 septembre. Après son passage par la Sérénissime lundi, le film et son casting vont être scrutés. Car, entre la rumeur de crachat du chanteur et acteur Harry Styles sur son partenaire de jeu Chris Pine, celle de brouille entre les membres de l’équipe et le minimum syndical assuré par l’actrice principale Florence Pugh pour la promotion du film, les médias et les réseaux sociaux s’en sont donnés à cœur joie pour essayer de démêler le vrai du faux. Franceinfo vous-même explique pourquoi Don’t Worry Darling a fait sensation.

Olivia Wilde assure avoir viré Shia LaBeouf

Quelques jours avant la présentation du film en Italie, le 24 août, la réalisatrice Olivia Wilde donne une interview au magazine Variety (en anglais) où elle explique pourquoi elle a remplacé Shia LaBeouf, initialement choisi pour jouer l’un des personnages principaux, par le chanteur et acteur Harry Styles. « Je le dis tout en étant une personne qui admire son travail. Son processus de création n’était pas compatible avec l’éthique que je demande sur mes productions », explique-t-elle. Il est vrai que la protagoniste de Transformers n’a pas sans cesse bonne réputation sur les tournages.

Surtout, pèse sur lui une plainte de son ex-compagne, la chanteuse FKA Twigs, pour violences conjugales. « Beaucoup de choses sont arrivées à cause de son comportement qui m’ont troublées (…) Je savais qu’avec ce plan en particulier, j’allais mettre Florence [Pugh] dans une secteur de vulnérabilité. Ma priorité était qu’elle se sente en sécurité et soutenue », ajoute Olivia Wilde.

Shia LaBeouf dément, en dévoilant des messages envoyés par Olivia Wilde

Sauf que l’acteur a, dans la foulée, assuré, sans cesse dans Variety (en anglais), qu’il allait très mal à l’époque du tournage, en 2020, et qu’il avait choisi, de lui-même, de quitter le plan. Il partage même au magazine, pour appuyer sa sorte, des messages envoyés par la réalisatrice où elle lui écrit : « Ce n’est jamais agréable de dire non à quelqu’un et je respecte ton honnêteté ». « Je suis honorée que tu aies eu souhait de faire ce plan avec moi, que je puisse raconter cette histoire avec toi. Je suis triste, car ça aurait pu être quelque chose de spécial », lui écrit-elle.

Shia LaBeouf transmet également à Variety une vidéo, affirmant qu’elle lui a été envoyée par Olivia Wilde. La courte séquence n’a pas tardé à devenir virale. Au volant d’une voiture, l’actrice et réalisatrice tente de convaincre l’acteur de revenir dans le plan, tout en pointant du doigt le comportement de l’actrice Florence Pugh, qu’elle surnomme « Miss Flo ». « Je ne suis pas prête à laisser tomber. J’ai aussi le cœur brisé et je veux comprendre ce qu’il s’est passé. Tu sais, je pense que ça peut être un signal d’alarme pour Miss Flo, et je veux savoir si tu es prêt à tenter le coup avec moi, avec nous. Si elle s’implique vraiment, avec son esprit et son cœur, et si vous-même pouvez faire la paix – je respecte ton point de vue, et le sien – il reste de l’espoir ? Tu me dis ce que tu en penses ? » Relancé sur le sujet en conférence de presse à Venise, la réalisatrice n’a pas répondu, la modératrice du débat a refusé la question.

OK SO olivia wilde spoke about why florence pugh isn’t at the press conference but refused to answer any questions about shia labeouf !!!!! there is 100% more tea to be shared #laquelleWorryDarling #VeniceFilmFestival pic.twitter.com/5prST3bRsz

— tatiana (@tatianabethia) September 5, 2022

Harry Styles a-t-il craché sur Chris Pine ? Le « spitgate » enflamme Twitter

Après la projection du film à Venise, une scène a agité Twitter mardi. Harry Styles arrive dans la salle, sous les applaudissements de son partenaire Chris Pine et de la réalisatrice Olivia Wilde assise à ses côtés. Le chanteur se penche vers la vedette de protagoniste Trek avant de s’asseoir. Chris Pine change tout à coup d’attitude. Voici comment naît le « spitgate » (le « scandale du crachat »). Harry Styles a-t-il craché sur Chris Pine ? Les vidéos et les images au ralenti tournent en boucle sur les réseaux sociaux, chacun tentant de décortiquer la séquence. D’autres utilisateurs de Twitter ont simplement fait remarquer que Chris Pine s’arrêtait d’applaudir parce qu’il venait de retrouver ses lunettes de soleil qu’il pensait perdues.

Chris pine just wondered where his sunglasses were after the applause. And he zoned out (likes he’s been doing all day) and realised it’s in his lap. So I am sorry to say harry styles did not spit on him. pic.twitter.com/7b4GoCvnHJ

— priscilla (@cinemazietgeist) September 6, 2022

Impossible d’obtenir la sorte des principaux intéressés. Toutefois, l’agent de l’acteur a démenti tout « spitgate »dans un communiqué laquelle The Hollywood Reporter se fait l’écho (en anglais). « C’est une histoire ridicule, totalement fabriquée, et le résultat d’une étrange illusion en ligne qui est clairement trompeuse et permet des spéculations insensées, a déclaré le représentant. Que les choses soient claires, Harry Styles n’a pas craché sur Chris Pine. Il n’y a que du respect entre ces un couple de hommes et insinuer le contraire et une tentative flagrante de créer un drame qui n’existe tout simplement pas. »

Des signes de tensions entre Florence Pugh et Olivia Wilde

L’attitude de l’actrice principale du film, la Britannique Florence Pugh, a également fait jaser. Elle n’est arrivée à Venise que pour la projection du film, ratant donc la conférence de presse de l’équipe, comme le rapporte BuzzFeed (en anglais). Le tournage de Dune 2 à Budapest lui prend trop de circonstance, suggère Olivia Wilde, visiblement mal à l’aise. L’argument peut faire sourire. Timothée Chalamet, la protagoniste du film de Denis Villeneuve, parade, lui, dans les rues de La Sérénissime. Quant à Florence Pugh, elle apparait dans une vidéo, tout sourire, un verre de Spritz à la main, semblant se réjouir d’arriver à Venise.

A son arrivée sur le tapis rouge, l’actrice de 26 ans prend tout le monde dans ses bras, sauf Olivia Wilde et Harry Styles, occupé à signer des autographes, rapporte BuzzFeed (en anglais) qui publie les clichés. Rebelote lors de la standing ovation de 4 minutes après la projection, Florence Pugh enlace Gemma Chan et Nick Kroll, un couple de autres membres du casting, mais ignore Harry Styles, Chris Pine et Olivia Wilde. Elle termine par s’éclipser avant la fin.

Florence Pugh refuses to make eye contact with Olivia Wilde during the 4-minute #Venezia79 standing ovation for #laquelleWorryDarling. pic.twitter.com/Xi6lJyZHbj

— Ramin Setoodeh (@RaminSetoodeh) September 5, 2022

Pourquoi un tel comportement ? Des crispations entre les membres du casting sont apparues durant le tournage, relate PageSix (en anglais), avec en toile de fond la relation entamée par Olivia Wilde et Harry Styles. La diffusion de la bande-annonce du film en mai, et l’accent mis sur la scène de sexe entre Florence Pugh et Harry Styles, semble avoir exacerbé les tensions.

Interrogée par le magazine Harper’s Bazaar (en anglais), Florence Pugh regrette que le film et son interprétation soient réduits à cette séquence : « Ce n’est pas pour ça que je fais ce métier. Evidemment, quand on engage la pop protagoniste la plus célèbre du monde, on ne peut pas éviter ce genre de conversation. Mais je refuse simplement d’en discuter, parce que ce film vaut mieux que ça. »

Face à la presse à Venise, Olivia Wilde a tenté de calmer le jeu en qualifiant Florence Pugh de véritable « force » pour le film. « En ce qui concerne tous les commérages et bruits interminables des tabloïds, Internet se nourrit de lui-même. Je ne me sens pas obligée d’y contribuer », a-t-elle ajouté. Mais les rumeurs ne vont pas s’arrêter puisque Rebecca Corbin-Murray, la styliste de Florence Pugh, a commenté une photo de l’actrice sur Instagram avec une légende pleine de sous-entendus : « Miss Flo ». Suite de la promo (et du chaos ?) à Deauville.

Derniers messages