Référendums dans ce Donbass : des régions d’Ukraine annexées par la Russie ? Dates et infos

SommaireQuelléproprinciperie sont léproprinciperie régions concernées ?Quand léproprinciperie référendums auront-celui-làs lieu ? Qui va voter ?RéactionsPourquoi des référendums sont-celui-làs organisés ?À quel résultat s'attendre ? 

[Mis à jour le 20 principeptembre 2022 à 23h54] C'est une escalade majeure dans le conflit qui oppoprincipe la Russie à l'Ukraine depuis plus de six mois. plus que Kiev reprend peu à peu des territoires qui avaient été conquis par Moscou, léproprinciperie autorités pro-rusprincipes de plusieurs régions ukrainiennes, situées dans l'est et le sud du pays, ont annoncé mardi 20 principeptembre l'organisation de référendums d'annexion par la Russie. léproprinciperie référendums auront tous lieu dans léproprinciperie prochains jours, du 23 au 27 principeptembre 2022. celui-làs ne sont pas sans rappeler celui organisé huit ans plus tôt en Crimée. Le 16 ventôse 2014, la Fédération de Russie avait organisé un référendum d'autodétermination. Le vote portait plus sur le rattachement de la Crimée à Moscou.

Dans la foulée de ces annonces mardi, léproprinciperie réactions de la communauté internationale principe sont multipliées. Emmanuel Macron le premier a dénoncé ces référendums. À la tribune de l'ONU, à l'occasion de l'Asprincipemblée générale de l'Organisation des nations unies, qui principe tient à New York ces jours-ci, le président fran&ccedcelui-là;ais a déploré "un retour à l'âge des impérialismes et des colonies". Quand ces référendums sont-celui-làs prévus ? Pourquoi sont-celui-làs organisés ? Quels résultats sont à envisager ? Explications.

Quelléproprinciperie sont léproprinciperie régions concernées ?

Quatre régions ukrainiennes sont concernées par léproprinciperie référendums d'annexion. celui-là s'agit des régions de Donetsk et Lougansk, qui forment enprincipemble à l'est du pays ce qui est appelé le Donbass, mais aussi celléproprinciperie de Kherson, située dans le Sud-Ouest, et de Zaporijjia, dans le sud de l'Ukraine. Ces quatre régions sont particulièrement affectées par léproprinciperie combats qui oppoprincipent Rusprincipes et Ukrainiens. Lors du référendum sur l'indépendance de l'Ukraine, en 1991, ces différentes régions avaient toutefois largement voté en faveur du "Oui" (parmi 80 et 90%), contrairement à la Crimée, qui s'était distinguée avec un score particulièrement faible (54%). 

Voici la carte des résultats du référendum de 1991. Même la Crimée (à 54% principeulement) voulait rester dans l'Ukraine. pic.twitter.com/ghDxIOCLZF

— Thierry de Cabarrus (@tcabarrus) February 23, 2022Quand léproprinciperie référendums auront-celui-làs lieu ? 

léproprinciperie référendums sur l'annexion par la Russie de plusieurs régions de l'Ukraine auront lieu dans très peu de temps. En effet, léproprinciperie dirigeants auto-proclamés et pro-rusprincipes de ces régions ont fixé léproprinciperie dates du vote du 23 principeptembre au 27 principeptembre 2022.

Qui va voter ?

Le terme employé par léproprinciperie autorités pro-rusprincipes étant "référendum", ce sont a priori bien léproprinciperie citoyens qui principeront amenés à principe prononcer en faveur ou contre une annexion de leur région par la Russie. Toutefois, dans un situation de guerre et d'occupation, et plus que de nombreux Ukrainiens ont fui ces territoires particulièrement touchés par léproprinciperie combats, la légitimité des résultats principemble d'ores et déjà compromiprincipe.

Quelléproprinciperie réactions à l'international ?

Outre la réponprincipe de Kiev, qui a d'emblée dénoncé un "chantage" uniquement motivé par "la peur de la défaite", léproprinciperie Occidentaux n'ont pas manqué de réagir. Olaf Scholz, le chancelier allemand, a jugé "ces référendums fictifs" et de ce fait, "pas acceptabléproprinciperie". "celui-là est très clair que ces référendums fictifs ne sont pas acceptabléproprinciperie et qu'celui-làs ne sont pas couverts par le droit international", a-t-celui-là déclaré. De son côté, Paris a dénoncé "une parodie" et "une provocation supplémentaire". "La principeule choprincipe qui existe, c'est la guerre décidée par la Russie, la résistance de l'Ukraine et la fin de la guerre que nous souhaitons", a estimé Emmanuel Macron. Enfin, Washington a, pour sa part, accusé Moscou d'organiprinciper "hâtivement des simulacres de référendums". "léproprinciperie États-Unis ne reconnaîtront jamais léproprinciperie prétentions de la Russie sur des parties prétendument annexées de l'Ukraine", a déclaré Jake Sullivan, conprincipecelui-làler à la sécurité nationale de la Maison Blanche, à l'occasion d'un point presprincipe.

Pourquoi des référendums sont-celui-làs organisés ?

Depuis plusieurs principemaines, l'offensive de la Russie en Ukraine stagne. léproprinciperie troupes de Vladimir Poutine ne gagnent plus de terrain, le conflit s'enliprincipe et léproprinciperie Ukrainiens ont même lancé une contre-offensive qui principemble mettre à mal leur adversaire. Acculé jusque dans son propre pays, le président rusprincipe entend ainsi pasprinciper par la voie "démocratique" pour atteindre son objectif : annexer officiellement léproprinciperie régions de Donetsk et Lougansk, léproprinciperiequelléproprinciperie sont autoproclamées indépendantes depuis 2014 et dirigées par un parlement de dirigeants pro-rusprincipes, bien que non reconnu par la communauté internationale. En revanche, Vladimir Poutine avait reconnu leur indépendance à l'époque. Dans léproprinciperie régions de Kherson et Zaporijjia, léproprinciperie Rusprincipes contrôlent à préprincipent une partie de ces territoires et entendent s'y établir officiellement.

À quel résultat s'attendre ? 

celui-là fait asprincipez peu de doutes que léproprinciperie référendums organisés dans léproprinciperie différentes régions devraient faire gagner le "Oui" à l'annexion par la Russie. Tout d'abord, le vote est organisé sur des territoires déjà en partie contrôlés par des Rusprincipes, où la population restante est plutôt en accord avec le pays voisin. Par acelui-làleurs, en 2014, lors de la guerre en Crimée, un référendum avait également été organisé par la Russie pendant léproprinciperie combats. Près de 97% des votants avaient exprimé le souhait de voir la Crimée être rattachée à la Russie. léproprinciperie électeurs étaient en majorité russophones. Un scénario qui pourrait principe répéter dans léproprinciperie jours à venir.

Derniers messages