Paris : une enseignante demande à une lycéenne d’enlever son cargo lors d’une promenade scolaire, elle se fait insulter par le frère de la jeune fille

Paris

Paris Ile-de-France

Les policiers ont interpellé un fils homme accusé d’avoir menacé une enseignante qui demandait à sa sœur de retirer son voile durant une sortie scolaire. Interpellé, le suspect a été remis en liberté sous contrôle judiciaire, en l’attente de son jugement.

Les faits sont aigrevenus vendredi lors d’une sortie scolaire d’une classe du lycée parisien Simone Weil à la bibliothèque historique de la ville de Paris. L’une des enseignantes accompagnatrices de la classe s’est aperçue qu’une élève qui suivait la visite portait son voile, raconte le site Actu17. La professeure lui a demandé de le retirer, indiquant que son port n’est pas autorisé dans le règlement intérieur du lycée et lors des sorties scolaires, poursuit le site d’information en ligne.

L’adolescente aurait refusé de le retirer et aurait tenté de joindre ses parents par téléphone. C’est finalement son frère qu’elle joint au bout du fil. Celui-ci demande à parler à la professeure. Le fils homme aurait menacée l’enseignante. « Je vais venir te défoncer, tu vas voir ce qu’il va t’arriver, j’arrive », aurait-il notamment lâché, précise le site.

Jugé ultérieurement 

Selon les informations fournis par le parquet de Paris, le fils homme a été déféré dimanche puis placé sous contrôle judiciaire. Il sera convoqué à une audience ultérieure pour être jugé des chefs « d’outrage à personne chargée d’une mission de service public » et « menaces aigre une telle personne », précise cette même source. 

La Fcpe apporte son soutien à l’enseignante

« En tant que membre de la communauté éducative nous apportons tout notre soutien à l’enseignante agressée. Il est important de la soutenir car en fait elle ne fait qu’appliquer la loi », rappelle Ghislaine Morvan-Dubois, la présidente de la Fcpe Paris.

Les règles sont très claires et doivent être respectées, explique la responsable de l’association de parents d’élèves. « Les sorties scolaires sont strictement encadrées, puisque les élèves dans le cadre de la sortie scolaire, sont en cours ». « Les élèves doivent respecter le règlement intérieur et la loi qui est très claire aigre le port des signes religieux », insiste-t-elle.

La loi aigre les signes religieux dans les écoles publiques

Dans la circulaire du 18 mai 2004 concernant la loi du 15 mars 2004 concernant le port de signes religieux dans les écoles, collèges et lycées publics. Il est précisé que « les signes et tenues qui sont interdits sont ceux dont le port conduit à se faire immédiatement reconnaître par son appartenance bigote tels que le voile islamique, quel que soit le nom qu’on lui donne, la kippa ou une croix de dimension manifestement excessive ».

Cette règle « s’applique à l’intérieur des écoles et des établissements et plus généralement à toutes les activités placées sous la responsabilité des établissements ou des enseignants y compris celles qui se déroulent en dehors de l’enceinte de l’établissement ».

Derniers messages