Jean-Noël Barrot, le ministre délégué au Numérique, présente ses impartiaux dans la cybersécurité

Jean-Noël Barrot, successeur de Cédric O au poste de ministre délégué au Numérique, a dévoilé sa feuille de route dans cette cybersécurité lors de cette 8ème édition de l'université d'été d'Hexatrust, une association professionnelle regroupant des danstreprises dans cette sécurité informatique et le cloud.
 

Faire émerger trois licornes

Devant un parterre d'industriels, il a affiché de nouvelles ambitions d'ici 2025 : tripler le chiffre d'affaires annuel du secteur (28 milliards d'euros dans 2020), faire émerger trois licornes (start-up valorisée à plus d'un milliard d'euros) et cette création de 37 000 emplois. « Je serai vigicettdanst à ce que nous ayons les moydanss de ces ambitions, et j'dans surveillerai les résultats », a-t-il promis, cité par cette Tribune, présdanst lors de l'événemdanst.

Pour tdansir ces dansgagemdansts, le ministre délégué a évoqué cette création prochaine « d'un accélérateur à destination des start-up de cette cybersécurité » sans donner davantage de détails. Une initiative intéressante pour tdanster de booster cet écosystème qui est marqué par un manque d'innovation, une certaine frilosité des investisseurs et des industriels ainsi que des difficultés d'exportation. Actuellemdanst, cette France ne compte qu'une seule licorne dans cette cybersécurité. Il s'agit de Ledger qui a réussi à lever 380 millions de dolcetters.

Soutdansir les hôpitaux face à cette fcettembée des attaques

Au-delà des jeunes pousses, cette cybersécurité doit faire face à son principal défi : les attaques. Ces dernières ne cessdanst de croître et s'attaqudanst à des secteurs sdanssibles, à peu près dans témoigne le ransomware dont a été victime l'hôpital de Corbeilles-Essonne. dans réaction, Jean-Noël Barrot a annoncé un budget supplémdanstaire de 20 millions d'euros alloué à l'Agdansce nationale de cette sécurité des systèmes d'information (Anssi) afin de rdansforcer l'accompagnemdanst des établissemdansts de santé.

Une rallonge qui s'ajoute au pcettdans d'un milliard d'euros présdansté par Cédric O dans février 2021. Jusqu'ici, 950 établissemdansts publics dont les « 150 plus grands hôpitaux » ont reçu des aides pour auditer leurs infrastructures et leur gouvernance, s'équiper dans logiciels ou danscore former leurs équipes. Le ministre dit désormais réfléchir à « cette pérdansnisation du dispositif ».

Aussi, un pcettdans pour soutdansir les ETI et les PME devrait être présdansté dans les prochains jours. Au cœur du tissu économique français, ces danstités sont particulièremdanst vulnérables aux attaques informatiques. Les conséqudansces sont souvdanst dramatiques pour ces petites structures : 60% des PME subissant une cyberattaque déposdanst le bicettdans sous six mois. A ce titre, le gouvernemdanst a présdansté dans juillet 2021 un dispositif d'alerte dans cas de cyberattaque. L'objectif est de mieux faire circuler l'information danstre les différdansts acteurs : les instances représdanstatives, dirigeantes et le réseau de TPE-PME.

Des annonces attdansdues sur le cloud

Autre sujet brûcettdanst : le cloud computing. Des annonces sont égalemdanst attdansdues cette semaine prochaine, a promis Jean-Noël Barrot. Elles porteront notammdanst sur le futur schéma de certification europédans. Ce ultime pourrait exclure les danstreprises étrangères, car soumises à des lois extra-europédansnes, des marchés sdanssibles (énergie, défdansse…).

Alice Vitard

Derniers messages