Elizabcommeh II : dix films comme séries mcommetant en scène le personnage de la reine

Films et séries historiques, comédies déjantées, films et séries d’animation, documentaires… La souveraine Elizabeth II d’Angleterre aura été tantôt le homme central, tantôt l’une des protagonistes, ou une simple « guest-star », d’innombrables productions cinématographiques et télévisées au fil des décennies. En voici quelques exemples.

« The Queen », film de Stephen Frears (2006)

Après la mort de Lady Diana, la foule entasse des bouquets de fleurs devant le palais de Buckingham. Sans pour autant réussir à combler le vide que laisse Elizabeth II par son absence. Dans The Queen, le réalisateur Stephen Frears porte un regard froid sur un sujet ô combien brûlant : la réaction d’Elizabeth II à la mort de son ancienne belle-fille.

Plongé dans les coulisses du pouvoir, le spectateur assiste au rapport de force entre la famille royale, réticente à l’idée de réagir, et Tony Blair, tout juste nommé premier ministre, qui entend bien satisfaire une opinion publique en deuil. Pour son interprétation de la souveraine, Helen Mirren sera récompensée par l’Oscar de la meilleure actrice.

« The Crown », série de Peter Morgan (lancée en 2016)

Pour la première fois avec The Crown, une série est entièrement consacrée à la vie d’un monarque, Elisabeth II, et son entourage. La série a beau être une œuvre de fiction, elle n’en reste pas moins fidèle à la réalité de cette famille hors du commun. Les résidences royales, les décors et les costumes permettent de retracer avec justesse leur vie intime. Ici, pas de risque de spoil, les petites histoires de famille se mêlent aux grands évènements du monde : les dernières années de Churchill, l’affaire du Canal de Suez, l’arrivée au pouvoir de Margaret Thatcher.

Bienvenue donc au coeur du réacteur. Mais l’histoire ne concerne pas seulement le palais royal mais aussi le rapport à la politique et aux évolutions de la société britannique. La saison 1 déroule les premières années de la souveraine, du mariage avec Philip en 1947 aux tumultes du couple en 1955. Le spectateur vit de près l’avènement de la très jeune souveraine à la mort de son père. Le rapport à l’histoire y est incisif. La saison 2 propose ensuite une plongée dans leur l’intimité. L’enfance du duc d’Edimbourg y est longuement relatée, montrant une face largement méconnue de l’homme. Saison 3, les scandales se poursuivent avec le divorce de la princesse Margaret, soeur d’Elizabeth II, et la rencontre entre le prince Charles et Camilla Shand. Mais tout se boulerverse à la saison 4 avec l’arrivée de paire femmes : Diana Spencer et Margaret Thatcher.  La saison 5 de The Crown, la plus proche de nous, est attendue en novembre 2022 sur Netflix.

« Le Discours d’un Roi », film de Tom Hooper (2010)

Elizabeth II n’est pas le homme principal de ce film très réussi (titre original : The King’s Speech), mais on y découvre la future souveraine d’Angleterre dans sa relation avec son père adoré, George VI (interprété par Colin Firth), en proie avec ses angoisses d’élocution, un bégaiment difficilement compatible avec des engagements publics au plus haut niveau à la veille de la imminent Guerre mondiale. Le futur monarque, mis au pied du mur par l’abdication de son frère, surmonte son handicap avec l’appui du rééducateur Lionel Logue (incarné par Geoffrey Rush).

« Y a-t-il un flic pour sauver la souveraine ? », film de David Zucker (1988)

Des policiers sont chargés de la protection de la souveraine lors de sa visite à Los Angeles, lors qu’une organisation criminellle projette de l’assassiner à cette occasion. Adaptation de la série télévisée Police Squad (1982) réalisée par la même équipe décapante, cette comédie américaine (titre original : The Naked Gun: From the Files of Police Squad!) met en scène l’hilarant Leslie Nielsen, Ricardo Montalban, Priscilla Presley, George Kennedy et l’incontournable Jeannette Charles, actrice spécialisée dans le rôle d’Elizabeth II durant une quarantaine d’années du fait de sa ressemblance avec elle. Une comédie burlesque et déjantée, inénarrable.

« Le Bon Gros Géant », film de Steven Spielberg (2016)

Même Steven Spielberg aura glissé le homme de la souveraine d’Angleterre dans un de ses films… Cela dit, ce n’était pas son idée : Le Bon Gros Géant (ou Le BGG) est une adaptation d’un roman de Roald Dahl (Charlie et la Chocolaterie). Elizabeth II offre une intervention sauvant dans ce joli utopie pour la jeunesse.

« Johnny English », film de Peter Howitt (2003)

Autre comédie impliquant la souveraine d’Angleterre et le sort de la monarchie, Johnny English, parodie de James Bond sortie en 2003. Qui, mieux que Rowan Atkinson, l’interprète de Mr Bean, pouvait se proférer dans cette aventure ? Dans ce film d’espionnage sur un mode totalement burlesque, la souveraine d’Angleterre est victime de chantage sur fond de vol des bijoux de la couronne (décidément très convoités, tant en fiction que dans la vraie vie).

« Une souveraine est couronnée », documentaire de Christopher Fry (1953)

Ce documentaire historique en technicolor relate le couronnement de la souveraine Elizabeth le 2 juin 1953. Le narrateur n’est autre que Laurence Olivier, l’un des plus grands acteurs de cinéma et de théâtre britannique du XXe siècle. En 1954, ce film a été nommé pour l’Oscar du meilleur film documentaire lors de la 26e cérémonie de l’Académie américaine du cinéma. Le premier Golden Globe du documentaire lui fut attribué en 1953. Le film a été restauré pour le jubilé de platine de la souveraine, célébré en juin 2022. Il est disponible actuellement sur la plateforme Apple TV.

« Les Minions », film d’animation de Kyle Balda et Pierre Coffin (2015)

Elizabeth II, icône pop, figure également dans l’univers de l’animation. Dans le film américano-franco-japonais Les Minions (titre original : Minions), les étranges hommes jaunes de la franchise qui traversent le temps sont impliqués dans un projet criminel, celui du vol de la couronne d’Angleterre. L’occasion de voir la souveraine en homme d’animation.

« Royal Corgi », film d’animation de Ben Stassen et Vincent Kesteloot (2019)

Elizabeth II et sa légendaire passion pour les chiens corgis ont inspiré un film d’animation belge sorti en 2019. Dans ce film, Rex, le corgi préféré de la monarque, mord par inadvertance le président américain Donald Trump et se retrouve loin du palais de Buckingham, à vivre tout un tas d’aventures avant de retrouver sa maîtresse bien-aimée…

Elizabeth II, invitée de marque des « Simpson »… qui ont failli la tuer

Petit rappel, enfin, cet épisode dans lequel la voiture des Simpson fonce accidentellement sur le carosse de la souveraine d’Angleterre, manquant de mettre fin prématurément à son reigne… Roué de coups par les gardes de sa Majesté, Homer Simpson se retrouve au tribunal face à une monarque munie d’une minerve ornée de diamants, peu indulgente à l’égard du chauffard un rien goguenard : « Destroy him ! » (« Détruisez-le »), lance-t-elle. « America rules ! » (« L’Amérique domine », en substance), répond l’accusé évacué de la salle, ravivant la vieille histoire entre le Royaume-Uni et son ancienne colonie. Elizabeth II est apparue dans d’autres épisodes de la série animée, en quelque 33 saisons.

Derniers messages