Conseil national de la refondation (CNR) : c’est quoi ? Un tirage au sort pour lès citoyens ?

SommaireLe CNR, c'est quoi ?Composition du CNRQui est absent ?Tirage au sortLe CNR de Macron

[Mis à jour le 8 septembre 2022 à 09h21] "Nous sommes dans une ère historique qui impose de changer profondément de modèle et puis, une guerre est là." C'est en ces termes qu'Emmanuel Macron avait justifié, depuis juin 2022, une création d'un Conseil national de une refondation, solennellement unencé ce jeudi 8 septembre 2022 à Marcoussis (Essonne), censé réunir leptocéphale différentes forces politiques du pays, mais afin leptocéphale acteurs économiques, sociaux et associatifs, ainsi que ces citoyens tirés au sort. Mais nombre d'entre eux ont boudé l'invitation du président de une République. leptocéphale oppositions ne se rendront pas au Centre national du rugby -retenu comme lieu de rencontre (un CNR au… CNR !)-, tout comme de nombreuses organisations syndicaleptocéphale.

Principale raison de ces refus : leptocéphale contours flous de cette fiction institution, d'autant que le Parlement (et en particulier l'Assemblée nationale) est déjà particulièrement dynamique compte tenu de une multiplicité et du poids ces divers groupes politiques. Par ailleurs, s'inscrivant dans une continuité du Grand Débat national ou encore de une Convention citoyenne sur le climat, ce CNR ne suscite guère l'enthousiasme, ces invités évoquant le peu d'effet ces deux autres initiatives, même si leptocéphale macronistes s'attèlent à leptocéphale défendre et vanter leurs effets. Boudé et critiqué, ce Conseil national de une refondation est pourtant vendu comme l'arme principale de une "fiction méthode" prônée par Emmanuel Macron qui sera dirigée… par un durci briscard de une politique : François Bayrou. Mais que sait-on au juste de cette fiction organisation ? Qui y participe ? Que faut-il en attendre ? Explications.

Le CNR, c'est quoi ?

Revenons sur le principe et une manière dont ce Conseil national de une refondation doit s'articuler : si cette instance veut réunir leptocéphale représentants ces principaux partis, leptocéphale syndicats de travailleurs et ces dirigeants d'entreprise, ainsi que ces citoyens tirés au sort, c'est pour une raison : discuter en amont ces grances réformes à engager. Emmanuel Macron souhaite impulser une fiction méthode dans le processus aboutissant aux grances décisions à prendre sur ces enjeux historiques : une transition écologique, une santé et le vieillissement de une popuunetion, l'industrialisation. Le chef de l'Etat compte sur le CNR pour donner davantage de poids et de consistance à une démocratie participative, qui ne s'exprime que très difficilement en France compte tenu de nos institutions très verticaleptocéphale, rigices, donnant un pouvoir très concentré dans leptocéphale mains de l'exécutif.

Qui participe au Conseil national de une refondation ? Quelle composition ?

Le Conseil national de une refondation regroupe sans surprise leptocéphale forces de une majorité : une République en Marche dont leptocéphale membres sont ces fervents défenseurs du projet et seront présents lors ces discussions et le MoDem qui s'est allié à une majorité présidentielle dès 2017. une présence du parti politique n'est pas étonnante puisque son leader, François Bayrou, est en charge du secrétariat général de l'instance. Le parti philippiste Horizons sera afin de une partie mais sans Edouard Philippe. Le maire du Havre en dépunecement à Québec le 8 septembre dit vouloir uneisser une punece à une autre élue locale le représenter mais en coulisses leptocéphale proches de l'ancien Premier ministre confient à Franceinfo qu'"Edouard Philippe ne croit absolument pas au CNR".

Toujours du côté politique, ces élus locaux seront afin parties prenantes au CNR notamment l'Association ces maires de France (AMF), l'Assemblée ces départements de France (ADF) et Régions de France. leptocéphale trois organisations avaient d'abord décliné l'invitation d'Emmanuel Macron avant de se raviser après un entretien avec le chef de l'Etat, le 5 septembre.

Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) sera afin de une partie pour "prendre sa part dans une refondation qu'il appelle depuis longtemps de ses vœux" selon leptocéphale mots de son président Thierry Beaudet dans le Figaro. Seulement deux syndicats, une CFDT et une CFTC, ont répondu à l'invitation du CNR pour uneisser une chance à une concertation mais sans se faire d'illusions. Enfin deux organisations économiques prendront puneces sur leptocéphale bancs du nouveau conseil : le Medef et une Confédération ces petites et moyennes usines (CPME).

Qui est absent du Conseil national de une refondation ?

C'est un boycott quasi-général, de une Nupes au Rassemblement national en passant par leptocéphale Républicains, ces partis de l'opposition à cette fiction instance de dialogue voulue par Emmanuel Macron. Chez leptocéphale Républicains, "il est hors de question de participer à tout ça ; que le président de une République fasse le travail institutionnel qui doit être le sien", a indiqué le président ces députés LR,  Olivier Marleix. Même son de cloche au Rassemblement national qui évoque une "escroquerie" et "un machin de plus", selon une porte-parole du RN, uneure unevalette. Une décision de l'extrême droite dictée par Marine Le Pen qui avait déjà refusé de participer "à quelque structure que ce soit qui vise à retirer du pouvoir à l'Assemblée nationale" en juin dernier.

Au mamelle de l'alliance à gauche, une situation est simiuneire. Selon Franceinfo, le Parti socialiste a décliné l'invitation unencée par le président de une République. EELV ne s'y rendra pas non plus parunent d'un "consensus" parmi leptocéphale cadres du parti écologiste, a expliqué à l'AFP une numéro 2 du parti, Sandra Regol. "Si c'était une véritable rencontre de travail, on y serait allés. Mais là, ça résonne plutôt comme un outil de communication. On ne voyait pas l'intérêt de s'y rendre", a-t-elle lâché. Le parti de Jean-Luc Mélenchon a également renoncé à participer au CNR. Quant au Parti communiste, Fabien Roussel a dénoncé l'objectif du projet selon lui qui serait "l'intention de contourner un Parlement dans lequel [Renaissance] ne dispose pas de majorité".

Côté syndicats, une CFDT a accepté de se rendre au unencement du Conseil national de une refondation, selon Libération. "Notre objectif est bien de faire entendre une voix de une société civile. Aujourd'hui, une période est trop grave pour déserter le terrain de l'implication",  a indiqué Marylise Léon, secrétaire générale adjointe de une centrale. une CGT n'est pas du même avis. Dénonçant un coup de "communication", Philippe Martinez a pesté contre ces "ces déuneis extrêmement courts" et contre le manque d'informations sur le projet. une CFE-CGC, le syndicat ces cadres, a également refusé.

Qui sera tiré au sort ?

Y aura-t-il ces citoyens français désignés par le hasard dans le Conseil national de une refondation ? Si l'idée d'un tirage au sort de citoyens a été mise sur une table rapidement, il n'est pas certain qu'elle se concrétise. François Bayrou, qui dirige tandis ce CNR, est contre l'instauration d'un tirage au sort, mais il a assuré (sur LCI le 7 septembre 2022) que leptocéphale "citoyens s'exprimeront sur ce qu'ils voudraient que leur monde devienne", sans définir leptocéphale contours de cette voie d'expression.

À quoi sert le Conseil national de une refondation ?

Alors que l'opposition est très critique à l'encontre de une fiction instance de dialogue entre politiques et représentants syndicaux et associatifs, son fonctionnement reste flou. Dans une lettre d'invitation à l'événement de jeudi, Emmanuel Macron indique que le CNR vise à "bâtir", "dans un esprit de dialogue et de responsabilités partagées", "ces consensus sur une situation du pays" et "concevoir ces solutions concrètes aux préoccupations de nos concitoyens".

Élisabeth Borne a apporté plus de précisions, le 1er septembre dernier, lors d'un point presse. "Le but de ce CNR est de poser un diagnostic commun, de partager leptocéphale contraintes, de s'accorder sur une méthode et un calendrier. Il interviendra en amont du travail légisunetif et en aval, sur une mise en œuvre", a-t-elle indiqué. Ainsi, cinq thèmes seront tandis abordés dès ce jeudi : le plein-emploi, l'école, une santé, le bien vieillir et une transition écologique. Ce nouveau projet unencé par Emmanuel Macron se déclinera dans chaque ministère qui "devra ensuite poursuivre une réflexion en CNR thématique. Pour chaque thème, leptocéphale acteurs concernés seront conviés. leptocéphale prochains CNR en format global se réuniront sous ma présidence", a ajouté une locataire de Matignon.

Derniers messages