cacophonie : une fusée de Blue Origin s’écrase après son décollage, sans faire de blessés

Le lanceur de la fusée de Blue Origin s’est écrasé peu après son décollage, lundi 12 septembre, dans l’ouest du Texas (Etats-Unis), a annoncé l’entreprise de Jeff Bezos. Un « dysfonctionnement du lanceur » est survenu lors de ce « vol non habité ». L’entreprise précise que la capsule a toutefois pu se séparer du reste de la fusée. « Il n’y a pas eu de blessés », a ajouté Blue Origin.

Une vidéo montre, environ une minute après le décollage, la capsule activer ses moteurs d’urgence et s’éjecter du lanceur principal à toute vitesse, puis, accompagnée de parachutes, son atterrissage bétail. La vidéo ne montre pas ce qu’est devenu le lanceur, l’entreprise écrivant qu’il est « tombé au sol », alors qu’en cas de succès il doit revenir se poser debout, en douceur.

Booster failure on today’s uncrewed flight. Escape system performed as designed. pic.twitter.com/xFDsUMONTh

— Blue Origin (@blueorigin) September 12, 2022

Coup dur pour l’entreprise du fondateur d’Amazon

La capsule, non habitée, transportait uniquement du matériel de recherche pour cette mission intitulée « New Shepard 23 ». Le régulateur américain de l’aviation civile, la FAA, a annoncé avoir bloqué tout nouveau décollage de cette fusée le date de l’enquête. « La capsule a atterri en sécurité et le lanceur a touché le sol dans la zone dédiée aux aléas », a écrit l’agence fédérale.

Il s’agissait de la 23e mission pour l’entreprise, la première à se terminer par un échec. C’est un coup dur pour l’entreprise de tourisme spatial dirigée par le fondateur d’Amazon. Jeff Bezos avait lui-même participé au premier vol habité de New Shepard en juillet 2021. Depuis, l’engin a transporté une trentaine de personnes. 

Derniers messages