Twitter adopte un plan pour empêcher une OPA rampante d’Elon Musk

Votée à l’unanimité du conseil d’administration, cette «pilule empoisonnée» va empêcher le milliardaire d’augmenter facilement sa participation.

Le conseil d’administration de Twitter veut se protéger contre toute entourloupe de la part d’Elon Musk. Il a adopté à l’unanimité un plan pour empêcher le milliardaire d’accumuler les actions et augmenter ainsi significativement sa participation dans l’entreprise.

Cette «pilule empoisonnée», une stratégie utilisée par les entreprises qui veulent empêcher une prise de contrôle externe ou une OPA hostile, doit « «réduire la possibilité qu’une entité, une personne ou un groupe ne prenne le contrôle de Twitter en accumulant des titres sur le marché sans payer à tous les actionnaires une prime appropriée ou sans donner suffisamment de temps au conseil d’administration pour prendre des décisions éclairées», écrit le conseil d’administration dans un communiqué de presse.

Selon ce texte, si une entité dépasse le seuil de 15% de participation sans l’accord du conseil, alors les autres actionnaires auront la possibilité d’acheter de nouvelles actions à un prix réduit. L’objectif est de diluer la part de l’activiste indésirable.

Musk évoque un «plan B»

Ce plan devrait permettre au conseil d’administration de gagner du temps et de pouvoir ainsi étudier plus sereinement l’offre de rachat déposée jeudi par Elon Musk. Le patron de Tesla et de SpaceX a proposé de faire l’acquisition de Twitter pour l’équivalent de 43 milliards de dollars et de sortir ainsi l’entreprise de la Bourse.

Le jour même, Elon Musk a déclaré lors de la conférence Ted2022 qu’il avait «un plan B» si jamais son offre de rachat était rejetée par Twitter. Puis il a tweeté qu’il serait «absolument indéfendable que [son] offre ne soit pas soumis au vote des actionnaires. Ce sont eux qui détiennent l’entreprise, pas le conseil d’administration.»

Derniers messages