Marine Le Pen dévoile sa nouvelle affiche de campagne

Le nouveau slogan, «Pour tous les Français», cherche clairement à se détacher de l’image d’extrême droite et constitue notamment un appel aux électeurs de Mélenchon.

Nouveau suffrage, nouveau slogan. Le Rassemblement national dévoile ce mardi la nouvelle affiche de campagne de Marine Le Pen pour le second tour de la présidentielle. Les deux mains appuyées sur un bureau aux allures présidentielles, veste bleu marine, sourire aux lèvres, Marine le Pen mime, dans un décor sobre, la position du président de la République Emmanuel Macron sur son portrait officiel. L’image est signée d’un slogan rassembleur : «Pour tous les Français».

«Dans la fonction, pas dans la fiction, sans tous les symboles un peu pipeau autour», décrypte l’entourage de la candidate à BFMTV. La transformation est établie pour la candidate du RN. L’objectif, se détacher de l’image d’extrême droite dont l’affublent ses détracteurs. Car la grande majorité des candidats déçus ont encouragé leurs électeurs à n’accorder «aucune voix» à Marine Le Pen, appelant à un «front républicain». Seuls Eric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan ont invité, dès dimanche soir leurs militants à se rallier au Rassemblement national.

Pour la candidate qui débattra dans une semaine face à Emmanuel Macron, il s’agit de se distancier de Reconquête!, parti de l’ancien polémiste, et de dédiaboliser son image. Une stratégie qui lui permettra notamment de chercher les 26,31% d’abstentionnistes du premier tour.

«À droite comme à gauche»

Interrogé mardi sur les positions de Philippe de Villiers et de Marion Maréchal qui ont également appelé à voter Marine Le Pen au second tour et d’Éric Ciotti qui n’exclut pas de le faire, Jordan Bardella, invité mardi matin des «4 Vérités» sur France 2, a d’ailleurs rejeté ces «accords de boutique», arguant que sa candidate était «une femme libre». «Je ne suis pas dans le marchandage, je parle à tous les Français», a déclaré le vice-président du RN. «S’ils sont patriotes, alors ils voteront pour Marine Le Pen», a-t-il affirmé, rappelant que «des patriotes, il y en a à droite comme à gauche».

Une manière de s’adresser aux 22% de citoyens ayant voté pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour, arrivé en troisième position avec 1,1 point de différence. «Aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon : vont-ils voter pour un candidat qui propose la retraite à 65 ans et qui va accélérer la casse sociale ?», a ainsi interpellé Jordan Bardella sur France 2. «On n’est pas là pour parler à la droite ou la gauche : 70% des Français ont voté contre Macron, et Marine Le Pen est la candidate des protections».

Derniers messages