Guerre en Ukraine : Zelensky fait écho aux craintes de la CIA sur un risque nucléaire russe

L’équipage du croiseur Moskva, qui a fait naufrage en mer Noire jeudi, n’a pas pu être sauvé, a affirmé vendredi une responsable militaire ukrainienne, estimant que Moscou ne «pardonnerait pas» à Kiev d’avoir coulé ce vaisseau «symbole de ses ambitions impérialistes»

«Nous sommes parfaitement conscients qu’on ne nous pardonnera pas» l’attaque du Moskva, a déclaré Natalia Goumeniouk, porte-parole du commandement militaire de la région sud de l’Ukraine, lors d’un briefing.

» LIRE AUSSI – Avec son navire amiral coulé, la Russie subit un camouflet en mer Noire

«Nous avons observé les bateaux qui essayaient de lui venir en aide, mais même les forces de la nature ont été du côté de l’Ukraine», car «une tempête a empêché de sauver le bateau et d’évacuer l’équipage», a-t-elle affirmé. Mais elle a ajouté ne pas pouvoir donner de détails pour l’instant sur le sort de l’équipage, faute de «données fiables.»

Natalia Goumeniouk a confirmé que l’Ukraine s’attendait maintenant à des représailles de Moscou, qui a déjà frappé dans la nuit de jeudi à vendredi une usine d’armement au sud-ouest de Kiev qui fabriquait les missiles Neptune utilisés, selon les Ukrainiens, contre le Moskva, et menacé d’intensifier ses attaques sur la capitale.

Dans cette photo d’archive prise le 3 août 2013, le croiseur lance-missiles russe « Moskva » s’amarre au port de La Havane. Adalberto ROQUE / AFP

«Nous sommes conscients que les attaques contre nous vont s’intensifier, que l’ennemi va se venger, qu’il y aura des attaques de missiles et des bombardements d’artillerie. Nous sommes prêts, nous les controns». «Il y a des attaques contre nous, y compris des frappes de missiles», a-t-elle ajouté.

À VOIR AUSSI – Guerre en Ukraine: une frappe russe touche l’usine fabriquant les missiles utilisés contre le Moskva

Derniers messages