Apprendre la mode durable sans greenwashing avec la chaire Kering

Depuis fin 2019, à l’IFM, la grande école de mode parisienne, le groupe de luxe finance un pôle de recherche et d’enseignement de haut niveau autour de la transformation durable.

Il existe peu de profils ayant un pied dans la recherche et une véritable expérience dans l’industrie de la mode… C’est un peu le mouton à cinq pattes», explique Andrée-Anne Lemieux, qui se trouve être l’une de ces créatures rares. Cette tête bien faite, à l’accent québécois, souriante et ultralookée, a travaillé ces vingt dernières années dans des groupes de luxe et obtenu, il y a dix ans, en parallèle, un doctorat en génie industriel. Elle dirige désormais la Chaire Sustainability IFM-Kering, créée en novembre 2019 pour développer – enfin! – un pôle de recherche et d’enseignement dans le secteur.

Désormais, les presque 1000 étudiants de l’Institut français de la mode réunis sur le campus du quai d’Austerlitz (Paris 13e) suivent un cursus de trente heures sur la transformation durable de leurs futurs métiers. Trente-cinq d’entre eux (venus du bachelor en création, des executive MBA et du master en management) ont été sélectionnés pour le certificat Fashion Sustainability, comprenant soixante…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Derniers messages