«Ambulance est comme un gros jouet, on redevient un enfant»

VU D’AILLEURS – Le comédien incarne le personnage principal du nouveau film de Michael Bay, sorti le 23 mars. Il nous confie que la réalisation, ce n’est pas pour lui.

Par Arianna Finos (La Repubblica)

Les réalisateurs de blockbusters des années 1990 volent à la rescousse du cinéma en salle. À voir en ce moment, Moonfall, du maître du film catastrophe Roland Emmerich, mais surtout le spectaculaire Ambulance de Michael Bay (sorti le 23 mars) pour lequel le réalisateur de The Rock et de la saga Transformers a engagé la star Jake Gyllenhaal. La première parisienne, point de départ de la tournée, marque également le retour en grande pompe des activités internationales, après une longue saison d’interviews à distance. C’est une immense joie pour tout le monde de se retrouver pour parler de cinéma en face-à-face, et Michael Bay plaisante: «Mais vous êtes là en chair et en os?», et cela vaut aussi pour les acteurs.

Ambulance est l’histoire de deux demi-frères : l’un des deux est vétéran, mais son assurance refuse de couvrir les soins médicaux expérimentaux dont doit bénéficier sa femme, et l’autre a hérité de l’activité du père, braqueur notoire, et l’implique…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Derniers messages