un agent de la sûreté RATP blessé au couteau par un mineur

L’agent blessé a immédiatement déposé plainte. Le mis en cause, qui se dit mineur, est poursuivi pour «violence volontaire avec arme».

Mercredi soir, aux alentours de 19h, trois agents de sécurité en civil du Groupe de protection et de sécurité des réseaux (GPSR) de la RATP ont été la cible d’un jeune individu armé d’un couteau sur le quai de la ligne 3, au niveau de l’arrêt de la Porte de Bagnolet (20e), à Paris, a-t-on appris ce vendredi 25 février de source policière, confirmant une information du Parisien.

Les trois agents venaient de terminer une journée de formation et s’apprêtaient à prendre le métro pour rentrer chez eux quand ils ont aperçu sur le quai une jeune femme en prise avec un homme qui tentait visiblement de lui arracher son sac à main. Ils ont aussitôt porté assistance à la victime, mettant en fuite l’agresseur. Mécontent, ce dernier les a finalement suivis dans le métro et c’est sur le quai de la station Porte de Bagnolet que la situation a dégénéré. «Le protagoniste a sorti une arme blanche avec une lame de 15 à 20 cm et a porté des coups de couteau à la cuisse d’un des agents», explique la source policière. Il a malgré tout été maîtrisé par les trois agents, désarmé et menotté.

Prévenus, des policiers sont rapidement arrivés sur les lieux pour procéder à l’interpellation du mis en cause. Dans le même temps, des sapeurs-pompiers de Ménilmontant se sont chargés de prendre en charge l’agent blessé. Celui-ci, qui a depuis porté plainte, a été transporté à l’hôpital Tenon, dans le 20e arrondissement de Paris où il a reçu cinq points de suture. 7 jours d’interruption temporaire de travail (ITT) lui ont par ailleurs été prescrits.

Le suspect, qui se dit mineur et d’origine Nord-Africaine, a quant à lui été placé en garde à vue au commissariat de police de la rue de l’Évangile (18e). Il est poursuivi pour «violence volontaire avec arme».

Derniers messages