Un projet d’attentat islamiste durant les vacances de Noël déjoué

Deux individus de 23 ans ont été arrêtés et mis en examen pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle» pour avoir projeté une attaque au couteau dans un lieu très fréquenté.

Deux individus radicalisés ont été interpellés et mis en examen début décembre pour avoir projeté une attaque au couteau durant la période de Noël, indique ce mercredi une source judiciaire au Figaro, confirmant des informations du Parisien .

Les mis en cause étaient surveillés par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à la suite d’échanges récents sur internet lors desquels ils ont évoqué une attaque violente au couteau projetée d’ici Noël au nom de l’Islam, rapporte Le Parisien. Les deux hommes se sont également rencontrés une fois ces dernières semaines. Ils envisageaient de cibler un lieu particulièrement fréquenté durant les fêtes de fin d’année, tel qu’un centre commercial ou des rues commerçantes.

Tuer des «mécréants»

Les mis en cause, tous les deux âgés de 23 ans, ont été arrêtés à Meaux (Seine-et-Marne) et à Pecq (Yvelines) par des agents de la DGSI le 29 novembre, puis mis en examen pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle» et écroués le 3 décembre. Une enquête préliminaire a par ailleurs été ouverte par le parquet national antiterroriste (Pnat). Lors de la perquisition à leur domicile, des couteaux, des portables et des ordinateurs ont été saisis, sur lesquels se trouvait une importante propagande djihadiste.

Durant la garde à vue, l’un des individus a fait part de son désir de tuer des «mécréants», avant de mourir en martyr, c’est-à-dire abattu par la police. Il a également affirmé que lui et son complice se revendiquaient de Daech. Le second, en revanche, a nié tout projet terroriste. Il s’agit du quatrième attentat islamiste déjoué sur le territoire depuis le début de l’année 2021.

Derniers messages