Pécresse donnée gagnante du second tour face à Macron, selon un sondage

SONDAGE – Une enquête Elabe pour L’Express et BFMTV place la candidate des Républicains à 52% des suffrages au second tour.

La dynamique se poursuit à droite. Selon un sondage Elabe* pour L’Express et BFMTV, Valérie Pécresse – tout juste investie par Les Républicains à l’issue de leur congrès – est donnée gagnante de l’élection présidentielle face à Emmanuel Macron. En près de cinq ans, seul Xavier Bertrand avait réussi à se placer à droite dans une telle position.

Trois jours après sa désignation par les militants, Valérie Pécresse continue sa percée dans les sondages. Lundi, une étude Ifop-Fiducial réalisée pour Le Figaro et LCI a d’abord placé la présidente d’Île-de-France à 17% des suffrages, à égalité avec Marine Le Pen et donc aux portes du second tour.

À VOIR AUSSI – Présidentielle : les enjeux pour Valérie Pécresse

Marine Le Pen perd cinq points

Cette fois-ci, la candidate se qualifierait pour le second tour. Avec 20% des intentions de vote, soit une hausse de 11 points, elle casse le duel souvent annoncé entre Marine Le Pen (15%) et Emmanuel Macron (23%, -2 points). La prétendante du Rassemblement national pâtit de son côté d’une baisse de cinq points – par rapport à la dernière étude du 24 novembre -, tandis qu’Éric Zemmour (14%) en prend un, après la tenue de son meeting à Villepinte dimanche dernier.

Surtout, Valérie Pécresse enregistre un score inédit au second tour : avec 52%, la candidate l’emporterait face au chef de l’État, pourtant donné favori depuis son élection. En septembre dernier, une étude Ifop-Fiducial avait déjà laissé présager un bras de fer entre les deux prétendants, donnés chacun à 50%. L’ancienne ministre n’avait toutefois pas le score nécessaire pour se qualifier au second tour, et l’écart s’était ensuite creusé en faveur d’Emmanuel Macron.

Quant à Xavier Bertrand, l’élu des Hauts-de-France a longtemps été le seul candidat de droite à être donné en capacité de battre le locataire de l’Élysée. Avant d’être, lui aussi, devancé par ce dernier.

La gauche ne parvient en revanche toujours pas à décoller. Le candidat de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, stagne à 8% (-1 point), pareil pour l’écologiste Yannick Jadot à 7% (-1 point). La candidate socialiste, Anne Hidalgo, recule encore et s’effondre de son côté à… 3% (-1).

*Échantillon de 1474 personnes représentatif des résidents de France métropolitaine âgés de 18 ans et plus, dont 1 354 inscrits sur les listes électorales. Interrogation par Internet les 6 et 7 décembre2021. Terrain effectué intégralement après la désignation de Valérie Pécresse et les meetings d’Éric Zemmour et de Jean-Luc Mélenchon.

Derniers messages