l’organisateur rejette l’hypothèse d’un report des rencontres de Champions Cup

Faute de dates disponibles dans le calendrier, l’EPCR souhaite que « tous les matches soient joués comme prévu ». Une fin de non-recevoir à la requête de report des clubs gallois, touchés par le Covid-19.

Pas certain que la province irlandaise du Munster, ni les franchises galloises des Scarlets et de Cardiff et s’attendaient à cette réponse de l’EPCR. L’organisateur des compétitions européennes est en effet sorti ce jeudi en fin d’après-midi de son long silence assourdissant concernant ces trois équipes, sous quarantaine pour les deux premières, toujours bloquée en Afrique du Sud pour la troisième. Comme si ne pas parler du problème pouvait le faire disparaître comme par magie… Elles espéraient de la clémence, un report de leurs rencontres de la première journée de Champions Cup, samedi 11 et dimanche 12 décembre (Cardiff doit recevoir le Stade Toulousain le 11 ; Munster-Castres le 18 et Scarlets-UBB le 19 sont au programme de la 2e journée, NDLR). Elles n’ont pas été entendues.

Dans son communiqué, intitulé «mise au point sur la saison 2021/2022», l’EPCR fait la sourde oreille à ces requêtes. «Étant donné qu’il n’y a aucun autre week-end de libre dans le calendrier de la saison 2021/2022, l’EPCR est en contact régulier avec les ligues et les clubs pour s’assurer que toutes les mesures possibles soient envisagées afin que les matchs soient joués comme prévu.» Point barre. Pas question de report donc. Mais très certainement d’annulation avec match perdu comme le prévoit le règlement, même si ce n’est pas confirmé explicitement.

« L’EPCR souhaite bon courage aux joueurs restés en Afrique du Sud ainsi qu’à ceux qui ont été rapatriés et sont actuellement à l’isolement ».

EPCR

Juste un petit message bienveillant envers les équipes concernées par cette situation dramatique. «L’EPCR est consciente du fait que les récents événements ont particulièrement impacté les clubs de Cardiff, du Munster, des Scarlets et de Zebre Parma. L’organisateur des tournois tient à souhaiter bon courage aux joueurs et membres des clubs qui sont restés en Afrique du Sud, ainsi qu’à ceux qui ont été rapatriés et sont actuellement à l’isolement.»

Dans son communiqué, l’EPCR propose une alternative qui ne satisfera évidemment pas ces équipes actuellement en quarantaine. À savoir rouvrir l’inscription de joueurs (clôturée le mois dernier) «afin de permettre à tous les clubs participants de compléter leur effectif avec un nombre illimité de joueurs non déjà inscrits précédemment». Les Scarlets ont fait savoir qu’il ne disposait actuellement que de 7 joueurs professionnels non concernés par l’isolement dans un hôtel de… Belfast, les autorités galloises ayant refusé de les accueillir dans la Principauté pour leur quarantaine. En clair ? Réquisitionnez vos joueurs de second rang, vos espoirs mais présentez-vous à 23 au coup d’envoi…

Une Zone Rouge restreinte mise en place dans tous les stades accueillant des matches

L’instance dirigeante, basée à Lausanne, livre également les instructions sur «les protocoles d’atténuation des risques Covid-19» renforcés. «Tous les joueurs et l’encadrement sportif doivent présenter un résultat négatif pendant la semaine de match. (…) Seuls les membres essentiels du personnel du club pourront bénéficier des dérogations de quarantaine réservées aux sportifs d’élite pour les voyages transfrontaliers. (…) Une Zone Rouge restreinte sera mise en place à des fins opérationnelles dans tous les stades accueillant des matches.» Ce qui signifie que les supporters, partenaires ou médias souhaitant assister à un match de leur équipe à l’étranger devront obligatoirement observer une période de quarantaine. Ça s’annonce charmant et pas du tout anxiogène…

Derniers messages