le variant Omicron peut-il échapper à l’immunité vaccinale ?

LA VÉRIFICATION – De premières données semblent indiquer qu’une précédente infection protège moins bien contre Omicron, que contre les variants précédents. En sera-t-il de même avec les vaccins?

LA QUESTION. Le variant Omicron «a de fortes chances d’échapper aux défenses du système immunitaire», a déclaré vendredi 3 décembre le cofondateur de la compagnie BioNTech, à l’origine du vaccin développé avec Pfizer contre le Covid, précisant que celui-ci pourrait être adapté «rapidement» si nécessaire. Ugur Sahin s’était montré plus optimiste quelques jours plus tôt. Son analyse rejoint désormais celle du PDG du laboratoire Moderna, Stéphane Bancel, qui prédisait une «perte significative» d’efficacité des vaccins à ARN face à Omicron.

Une étude préliminaire menée en Afrique du Sud rendue publique le 2 décembre sur des patients déjà infectés semble confirmer cette intuition : elle suggère qu’une personne ayant déjà eu le Covid a trois fois plus de risque d’être réinfecté par Omicron que par le variant Delta. Qu’en sera-t-il pour les vaccinés ?

VÉRIFIONS. L’inquiétude des scientifiques s’explique par le nombre particulièrement élevé de mutations présentes sur Omicron, dont certaines

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Derniers messages