«Il fallait s’en sortir, point à la ligne», souligne Krumbholz

Olivier Krumbholz (sélectionneur de l’équipe de France dames de handball victorieuse mardi du Monténégro 24-19) : «Ça a été un match difficile, tendu, que l’on n’avait pas mal abordé, avec des solutions en remontées de balle et contre-attaque, on défendait bien. J’ai eu l’impression que l’on allait se détacher, et puis on a raté beaucoup beaucoup de tirs, on s’est mis dans le dur tout seul. Après, quand elles ont vu qu’il y avait une occasion de nous tenir, elles ont joué juste, malin. Elles ont utilisé tout ce qu’elles ont pu utiliser. Je suis satisfait parce que l’on a gagné, de cinq buts quand même ça peut peser dans une différence de buts à trois. Il fallait s’en sortir, point à la ligne, il fallait gagner. Ce que je regrette, c’est d’avoir un peu tiré sur les organismes, mais à un moment le coach essaie d’assurer la prise des points. Grâce à été très précieuse en attaque et en défense. Elle a énormément joué. Il va falloir que tout le monde se mette au diapason, sinon ça va être difficile.»

Cléopatre Darleux (gardienne de l’équipe de France) : «Elles ont réussi à nous rentrer un peu dans la tête, l’arbitrage nous a perturbées, on s’est un peu trop énervées, donc on perd des ballons, on perd la fluidité, la continuité qu’on a pu avoir. Le but était de gagner le match et on l’a gagné avec une solide défense, donc au final c’est très bien. Notre stratégie a bien marché en seconde période. C’est bien de réussir à gagner ces matches même si on dévisse un peu. C’est bien pour la suite. J’ai l’impression que ça nous fait un peu plus rentrer dans le Mondial au niveau de l’agressivité. Avant on était plus cool, là on est obligées de se pousser un peu dans nos retranchements, d’avoir ce surplus d’âme ou de hargne dans l’équipe. Et ça, ça fait du bien aussi des matches comme ça.»

Derniers messages