EN DIRECT – Présidentielle : revivez les moments forts de l’émission politique Élysée 2022 avec Éric Zemmour

D’anciens propos prêtés à Éric Zemmour refont surface. «Quand vous avez salué les terroristes du Bataclan…, commence Bruno Le Maire en citant le livre de l’ancien journaliste, avant d’être interrompu par lui. «Je n’ai jamais salué les terroristes du Bataclan! C’est une autre phrase!»

«Vous n’assumez pas vos propos!», martèle Bruno Le Maire. 

«Sortez-moi la phrase alors. Vous mélangez mes propos, vous me décevez. Vous avez mal lu la fiche qu’on vous a préparée!», rétorque Zemmour. «J’ai dit, dans une interview à Causeur: il faut les respecter pour mieux les combattre car ils ont donné leur vie».

Revenant sur l’accusation de ne pas assumer ses propos, Éric Zemmour tacle: «Moi je ne passe pas d’un candidat à l’autre, après avoir dit de Macron qu’il était un homme sans conviction», en référence à l’élection de 2017, ou Bruno Le Maire était sous l’égide des Républicains.

«Vous vous n’assumez pas vos propos, vos déclarations, vos écrits! Quand il y eu le choix entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, j’ai choisi Emmanuel Macron. La cohérence de mon engagement envers les Français c’est de toujours refuser l’extrême droite. Les propos que vous avez tenus me confirme l’impérieuse nécessité de vous combattre», reprend Bruno Le Maire.

«Il n’y a pas d’extrême droite ici, il y a des gens qui ne veulent pas voir le déclin de la France, et des gens comme moi qui veulent que la France reste la France (…) car il y aura deux millions d’immigrés en plus en cinq ans. C’est ça que je veux empêcher, et c’est pour ça que je veux devenir président de la République».

Derniers messages