EN DIRECT – Covid-19 : le gouvernement souhaite éviter «d’avoir à reprendre des mesures qui concernent tout le monde»

Depuis quelques jours, l’hôpital – et en particulier les services de réanimation – est de nouveau au centre de l’attention. Interrogé le 2 décembre par Le Figaro, le ministre de la Santé Olivier Véran avait même prévenu que les hôpitaux allaient être mis sous tension. «Nous allons avoir 2000 hospitalisations (en réanimation, NDLR) au 5 décembre, ce qui est beaucoup. On pourrait être à 3000 à la mi-décembre», a estimé le ministre, ajoutant «qu’au-delà de 3000, il faudra songer à des déprogrammations». C’est-à-dire qu’il faudra annuler les opérations les moins urgentes pour pouvoir accueillir les patients Covid, au détriment des autres malades.

Le scénario annoncé par Olivier Véran n’est pas sans rappeler celui vécu l’hiver dernier, sans parler de l’expérience terrible du printemps 2020. À la différence que près de 90% des adultes sont désormais vaccinés en France. Dans ce contexte, une saturation des services de réanimation est-elle quand même envisageable ? Comment ont évolué les capacités hospitalières françaises en 22 mois de pandémie ?

Pour connaître la réponse, retrouvez notre vérification sur le sujet

Derniers messages