une 49e édition humide mais chaleureuse

Environ 8000 coureurs ont participé à la 49e édition ce week-end au Parc de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine).

Il est aux alentours de 7h45 et la nuit ne s’est pas encore retirée en cette froide mâtinée automnale. Pourtant, les courageux venus participer à la 49e édition du Cross du Figaro Nordictrack, arpentent déjà les allées sinueuses et pentues du Parc de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine). Au village éphémère installé pour l’occasion, c’est l’effervescence. Certains récupèrent leur dossard tandis que d’autres, déjà équipés, s’adonnent à quelques petites foulées en guise d’échauffement. Après la « run in night », une course de nuit non chronométrée organisée vendredi soir, place désormais aux choses sérieuses avec quatre courses de 5, 10, 15 ou 20km pour les plus endurants.

«Je suis venu de Lille exprès pour cette course», déclare James, qui participe à l’événement avec son ami Louis. «Avec quatre copains on a le projet de réaliser un ‘Iron Man’ (une course multidisciplinaire mêlant running, natation et cyclisme). Ce cross, c’est la première étape de notre préparation», explique-t-il. Tous affichent un large sourire malgré les 4 petits degrés affichés par le thermomètre. «Quand je vois la température, j’aurais peut-être dû y réfléchir à deux fois», plaisante Maxime. À l’issue de la course, les jambes sont constellées de traces de boue, les souffles sont courts mais la joie et la fierté d’avoir relevé le défi trahissent les regards.

Un volet caritatif

Ce cross du Figaro constitue également le lancement du téléthon 2021. L’aspect caritatif de l’événement fut une source supplémentaire de motivation pour de nombreux athlètes. «Le téléthon nous a beaucoup motivés et globalement, on essaie de participer à toutes les courses humanitaires», déclare Esteban, venu courir avec son papa Luis Miguel. C’est également ce qui a poussé plusieurs entreprises comme le cabinet de conseil EY à devenir partenaire de la course. «Chez EY, on est très engagé en faveur de ce genre d’événement solidaire et le sport est très important au sein de l’entreprise. Aujourd’hui, on a près de 600 collaborateurs qui participent», développe Laurence Colson, responsable du bureau des sports chez EY. C’est d’ailleurs au sein de la Tour EY à La Défense que la remise des prix aura lieu ce lundi.

La société NordicTrack, partenaire Naming du Cross du Figaro et leader mondial d’équipement sportif à domicile se dit elle aussi «fière de soutenir la recherche contre les maladies rares à travers l’AFM Téléthon». Une mobilisation exceptionnelle qui ravit Eric, papa d’un petit Nathan, atteint d’un handicap mais qui a tout de même participé à la course depuis une joëlette poussée par deux membres de sa famille. «Cela fait vraiment plaisir. C’est une belle fête. Nathan attendait ce jour avec impatience», nous a-t-il confiés. Après une édition 2020 uniquement virtuelle, en raison de la crise sanitaire, le Cross du Figaro faisait son grand retour en plein air et prépare déjà son 50e anniversaire.

Derniers messages