repris en toute fin de match, le PSG doit se contenter du nul à Leipzig

Tenus en échec en Allemagne (2-2) ce mercredi, les Parisiens perdent la tête du groupe A au profit de Manchester City, vainqueur de Bruges (4-1).

Un point, c’est tout. Repris en toute fin de match, le PSG repart de Leipzig avec le point du match nul (2-2) ce mercredi, lors de la quatrième journée de Ligue des champions. Un résultat relativement logique au vu de la physionomie de la rencontre, mais qui laissera forcément un goût amer aux Parisiens au regard du scénario…

D’autant que dans le même temps, Manchester City, leur prochain adversaire en C1, a disposé de Bruges (3-1) et pris la tête du groupe A. Le PSG dispose tout de même de quatre longueurs d’avance sur le troisième. Demi-finalistes en 2020, les Allemands, eux, conservent un infime espoir de poursuivre leur route en C1 avec ce point.

Le PSG encore renversant, mais…

La pression allemande mettait les Rouge et Bleu sur le gril d’entrée. Harcelés, asphyxiés, sans solution, ils ne tardaient pas à céder, avec un centre de Silva repris de la tête par l’ex-Parisien Nkunku (1-0, 8e). Paris mené, Paris submergé. Et près du gouffre, Danilo offrant un penalty aux Taureaux rouges. Penalty stoppé par Donnarumma, qui faisait marcher la respiration artificielle (12e) sur ce coup-là et était tout heureux de voir les missiles de Laimer (13e) et Nkunku (17e) manquer la cible. Le tournant. Au bord de la rupture, les Parisiens parvenaient à égaliser au terme d’une belle action collective, avec Di Maria et Neymar au départ, puis Mbappé pour servir Wijnaldum (1-1, 21e). Premier but du Néerlandais à Paris, première occasion des visiteurs. Un éclair dans la nuit, car Leipzig continuait de donner le la dans cette rencontre accrochée. Sauf que c’est… le PSG qui rentrait au vestiaire en tête après ce coup de tête de Wijnaldum, bien trouvé par Marquinhos sur un corner (1-2, 39e). Des difficultés dans le jeu, oui, mais le résultat était là (1-2 MT). En tout cas à ce moment-là…

Et encore, Mbappé aurait même pu corser l’addition en toute fin de première période (45e+2). Lequel Mbappé vendangeait de nouveau après le break (52e, 63e), alors que le RasenBallsport, un temps groggy, poussait à nouveau. Symbole de ce Paris-SG qui ne lâche rien, jamais, Donnarumma et Marquinhos tenaient la baraque alors que Nkunku tentait de secouer le cocotier (65e). Il a néanmoins fallu un gros soupçon de réussite, avec ce raté de Szoboszlai (72e) devant les cages parisiennes. Ou quand le coup de canon de Haidara manquait le cadre (75e). D’autant que Paris n’approchait plus le but de Gulacsi. Leipzig jouait le tout pour le tout, et le vice-champion d’Europe 2020 pliait… jusqu’à rompre, avec un penalty de Szoboszlai consécutif à une faute de Kimpembe (2-2, 90e). Le PSG, qui n’avance pas dans le jeu, a payé son manque d’efficacité et de maîtrise.

Choc pour la première place à Manchester

Prochain rendez-vous européen pour le PSG ? Le 24 novembre à l’Etihad Stadium, avec un choc XXL face à Manchester City pour la première place du groupe A. Les joueurs de Mauricio Pochettino recevront ensuite Bruges, le 7 décembre, afin de boucler cette phase de poules. Pour ce qui concerne la Ligue 1, ils se rendront à Bordeaux samedi (21h), avant la trêve internationale, lors de la 13e journée.

Derniers messages