Emmanuel Macron prononcera une allocution mardi à 20 heures

INFO LE FIGARO – Le président de la République doit «faire un point sur la situation sanitaire (…), la reprise économique, et les réformes qui sont conduites dans le pays».

Le retour des allocutions solennelles. Selon nos informations, Emmanuel Macron s’exprimera devant les Français mardi 9 novembre prochain à 20 heures. Ce vendredi après-midi, Gabriel Attal avait déjà indiqué qu’il s’exprimerait «très prochainement», confirmant ainsi une information de RTL. Selon le porte-parole du gouvernement, qui effectuait un déplacement dans une pharmacie parisienne, le président de la République profitera de cette intervention pour «faire un point sur la situation sanitaire (…), mais également un point sur la reprise économique, sur les réformes qui sont conduites dans notre pays, et sur l’ensemble des sujets qui traversent notre pays aujourd’hui».

Alors que «l’Europe est redevenue l’épicentre de l’épidémie », la France n’échappe pas à cette menace de cinquième vague: «Nous constatons une reprise (épidémique) légère mais certaine», qui se manifeste par une triple hausse du taux d’incidence, du taux de reproduction, et des hospitalisations. «Nous sommes face à une haie dont nous ignorons la hauteur», a alerté le secrétaire d’État, rappelant les «outils» dont nous disposons, à savoir «la vigilance collective, les gestes barrières et la vaccination».

Un conseil de défense sanitaire programmé en début de semaine prochaine

«Nous avons construit une muraille contre les formes graves du virus : il ne faut pas qu’elle se fissure», a ajouté Gabriel Attal, exhortant les Français éligibles à la troisième dose – notamment les seniors et les personnes atteintes de comorbidités – à y recourir massivement. «La campagne de rappel vaccinal (…) a démarré très timidement. Aujourd’hui, la progression est encourageante mais insuffisante», a-t-il regretté. Avant lui, le premier ministre, Jean Castex, avait déjà appelé «à la mobilisation générale», estimant que «l’heure n’est pas venue de baisser la garde».

D’ici à la semaine prochaine, l’exécutif va donc garder les yeux rivés sur les indicateurs sanitaires pour pouvoir prendre les décisions qui s’imposent. Un conseil de défense est notamment prévu mardi ou mercredi, autour du chef de l’État, pour choisir les mesures les plus adaptées avant de les communiquer ensuite au pays. Avec une question en toile de fond: faut-il conditionner la détention du passe sanitaire à l’injection de la troisième dose?

À VOIR AUSSI – L’autorité européenne ouvre la voie à l’utilisation des comprimés anti-Covid de Merck

Derniers messages