Un passeur condamné à 10 ans de prison par la justice britannique

La justice britannique a condamné vendredi 8 octobre à 10 ans de prison un passeur de 33 ans, a annoncé vendredi l’Agence britannique de lutte contre la criminalité (NCA).

Cette condamnation intervient alors que les traversées de la Manche par les migrants atteignent des records et que le gouvernement de Boris Johnson a fait de la lutte contre l’immigration illégale l’une de ses priorités après le Brexit.

L’individu a plaidé coupable

Nzar Jabar Mohamad, de nationalité irakienne, avait été arrêté alors qu’il préparait la traversée de 21 migrants à bord d’une petite embarcation en novembre 2019, selon un communiqué de la NCA. Il a plaidé coupable et été condamné vendredi par un tribunal de Hull (est de l’Angleterre).

Selon des enregistrements réalisés pendant l’enquête, mettant en évidence des contacts avec des complices en France et en Belgique, il s’était vanté d’avoir fait passer «plus d’une centaine» de femmes au Royaume-Uni. Les migrants devaient débourser 10.000 livres sterling (11.780 euros) pour effectuer la traversée. Le groupe de passeurs, qui faisait traverser des migrants depuis la Belgique et les Pays-Bas vers l’Angleterre à bord de camions, s’était diversifié en utilisant de petits bateaux gonflables, selon la NCA.

Le trentenaire était lui-même arrivé au Royaume-Uni en avril 2019, où il avait demandé l’asile. Les investigations avaient été menées en coopération avec les autorités belges, qui poursuivent leur enquête, selon la NCA.

Selon le décompte de l’agence de presse britannique PA, plus de 17.000 migrants ont réussi à faire la traversée jusqu’en Angleterre à bord de petites embarcations, soit plus du double du chiffre de l’ensemble de l’année 2020. Le sujet est régulièrement source de tensions entre Londres et Paris. Le gouvernement britannique a commencé à faire adopter un projet de loi controversé qui réforme le système d’asile et prévoit de durcir les sanctions, en portant à la prison à vie, contre 14 ans actuellement, la peine maximale encourue par les passeurs.

VOIR AUSSI – Immigration: «équité, passeurs, renvois…» le Royaume-Uni détaille le durcissement de son système d’asile

Derniers messages