onze interpellations, dont une maire PS

La maire de Canteleu est visée par une enquête menée pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs.

Un coup de filet dans une affaire de stupéfiants a conduit vendredi 8 octobre matin à l’interpellation de onze personnes, dont la maire socialiste de Canteleu (Seine-Maritime), près de Rouen, a appris l’AFP de source judiciaire.

Contacté par l’AFP, le procureur de la République de Rouen, Frédéric Teillet, a confirmé cette vague d’interpellations, précisant que «cette opération s’est déroulée sur commission rogatoire d’un magistrat instructeur du tribunal judiciaire de Bobigny», en Seine-Saint-Denis.

La maire de Canteleu, ville d’environ 15.000 habitants dans la métropole de Rouen, est Mélanie Boulanger, 44 ans, qui a été tête de la liste PS-EELV aux dernières élections régionales, remportées par Hervé Morin. Elle est également vice-présidente de la métropole. L’élue a été placée en garde à vue dans le cadre d’une enquête menée pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs, selon une source policière.

Les onze interpellations ont eu lieu à Rouen et en région parisienne, dans le cadre d’une vaste opération menée notamment par des policiers du RAID, d’après la même source. Contacté par l’AFP, le cabinet du maire de Canteleu n’a pas souhaité réagir dans l’immédiat.

À VOIR AUSSI – La lutte contre le trafic de drogue est «une priorité majeure», souligne Jean Castex

Derniers messages