les socialistes français rêvent du même scénario que leurs cousins allemands

Les socialistes français rappellent qu’Olaf Scholz était donné perdant dans les sondages il y a encore quelques semaines. Ils rêvent de la même histoire pour Anne Hidalgo.

Au PS, le scénario était espéré. Il s’est finalement réalisé. Outre-Rhin, les sociaux-démocrates allemands ont terminé en tête des élections législatives dimanche soir. Leur représentant, Olaf Scholz, peut prétendre à la Chancellerie, à condition de sceller une alliance majoritaire. Les socialistes français y voient un signe, rappelant que leurs cousins allemands étaient donnés perdants dans tous les cas de figure il y a encore quelques semaines. Sous-entendu : la même histoire pourrait, selon eux, se répéter pour Anne Hidalgo, donnée aujourd’hui autour de 5% des intentions de vote dans les sondages.

À VOIR AUSSI – Élections en Allemagne: les conservateurs «ne devraient plus être au gouvernement mais dans l’opposition», assure Olaf Scholz

«Des résultats… inspirants!»

«Leçon numéro 1 : ne jamais penser que c’est perdu d’avance. Leçon numéro 2 : penser coalition», a par exemple souligné dans un tweet Olivier Faure. Le premier secrétaire du PS, qui espère une victoire de la maire de Paris en 2022, souhaite également rassembler les écologistes. «Une excellente nouvelle pourrait donc nous venir d’Outre-Rhin. Des résultats… inspirants!», avait également lancé, un peu plus tôt dans la soirée, Patrick Kanner, le président du groupe PS au Sénat.

«Il y a quelques semaines, les sondages donnaient le SPD à 15%. Aujourd’hui, le SPD retrouve sa dynamique historique», s’est également réjoui Jean-Marc Ayrault lundi matin sur RFI. L’ancien premier ministre de François Hollande a par ailleurs estimé que l’histoire «n’est jamais finie».

De son côté, Anne Hidalgo a fait part de «tout (s)on soutien» à Olaf Scholz «qui sera, je l’espère, le prochain Chancelier». «Durant cette belle campagne, le SPD a déjoué les pronostics grâce à un programme ambitieux : revalorisation du salaire minimum, plan pour le logement, mutation de l’économie face à l’urgence climatique», a rappelé la candidate socialiste, en profitant pour rappeler les points communs entre son projet et le sien.

Derniers messages