Entre Édouard Philippe et François Bayrou, une inamicale concurrence

RÉCIT – L’ancien premier ministre et le patron du MoDem luttent pour conserver une influence après 2022.

À l’ombre de la présidentielle, ils sont deux à affûter leur stratégie. Édouard Philippe et François Bayrou revendiquent d’être incontournables l’année prochaine. Au moment de la campagne mais surtout au lendemain du scrutin. Lors des législatives qui lanceront, déjà, la campagne de… 2027. Constitution oblige, Emmanuel Macron – s’il était réélu en avril prochain -, ne pourrait plus briguer un troisième mandat consécutif. Ses premiers soutiens anticipent déjà la succession.

L’ancien premier ministre comme le président du Mouvement démocrate (MoDem) sont sur les rangs. Quand bien même les soubresauts de la vie politique inviteraient plutôt à la prudence.

En août dernier, une petite confidence de François Bayrou est passée inaperçue. Sur RTL, qui interroge d’anciens candidats à l’Élysée dans le cadre d’une série estivale, le centriste réfute avoir fait le deuil de son ambition. «Joe Biden vient d’être élu et il a dix ans de plus que moi. Bon… C’est comme ça la vie. Ça ne dépend que d’une seule

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Derniers messages