appel à la grève ce jeudi

Appelant à un «plan d’urgence pour le service public d’éducation», une intersyndicale appelle à la grève de tous les personnels.

Nouvelle journée de mobilisation sociale dans les écoles. Jeudi 23 septembre, la CGT Educ’action, FO, la FSU et Sud appellent les enseignants et personnels éducatifs à la grève en signe de protestation contre la rentrée «marquée par le manque d’anticipation et la confusion de la politique suivie face à la poursuite de la crise sanitaire».

Dans un communiqué publié fin août, l’intersyndicale s’insurgeait contre le «déni de réalité» dans lequel s’est enfermé, à ses yeux, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Les organisations syndicales rappelaient que l’école avait été mise «à rude épreuve» par deux années de Covid, et considéraient que les annonces du ministre, cet été, étaient insuffisantes.

«Il est bien difficile de voir de quelconques perspectives de revalorisation pour les années à venir. Il est urgent d’augmenter les salaires de tous les personnels», plaidaient les syndicats. Ils critiquaient également la «généralisation du contrôle continuent», et défendaient le retour du baccalauréat dès cette année. Réclamant un «plan d’urgence pour le service public d’éducation», les syndicats appelaient donc à la grève ce jeudi, et comptaient bien «poursuivre ces actions».

L’école est au centre de l’attention, depuis la proposition d’Anne Hidalgo de multiplier par deux le salaire des enseignants. Critique, le gouvernement assure, de son côté, agir de façon pragmatique. Jean-Michel Blanquer a rappelé récemment son engagement que chaque professeur touche au moins 2000 euros net par mois, en 2024.

Derniers messages